Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bébé né à 33 SA

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 27362 lectures | ratingStar_52084_1ratingStar_52084_2ratingStar_52084_3ratingStar_52084_4

Voici mon parcours, je suis aujourd hui depuis fin septembre2008 jeune maman, mais avec mon mari on a commencé depuis juin 2006, à cette époque je menais une vie stressante et je n'arrivais pas à tomber enceinte, jusqu'au jour ou j'ai rencontré ma gygy obstétricienne actuelle m'ayant mis sur duphaston, une vie moins stressante et hop je suis tombée enceinte en fevrier 2007 mais voilà que je suis tombée enceinte au moment ou j'ai été recruté pour un nouveau poste de travail, j'étais super mal car je mentais, mal dans ma peau, fatigue du à la grossesse et les douleurs pelviennes qui arrivaient, très mal dans ma peau car n'ayant plus de maman je ne savais pas vers qui me tourner pour un peu de reconfort et je ne pouvais pas me tourner vers ma belle mère qui ne souhaitait pas être grand mère, donc j'étais seule avec mes doutes et mes angoisses, mes douleurs pelviennes n'ont pas cessé, j'ai été arrêté durant 15 jours et je commençais à perdre du liquide, j'avais un doute et je pensais que c'était aussi des pertes, jusqu'à ce quej'ai des contractions à 4 mois et demi et perte de sang direction les urgences et on nous a annoncé que le bébé ne survivrait pas, on est resté sans voix, mais le travail ayant commencé j'allais accoucher par voie naturel, j'avais demandé des medocs pour ne pas pousser mais du coup c'est mon mari qui a assisté à l'accouchement, moment terrible pour nous, grace à une sage femme françoise que jen'oublierai pas, elle m'a proposé si on voulait une ceremonie pour notre fille avant le crematorium du père lachaise, pour nous c'est un moment de grace avec notre fille de recueillement qu'on lui a offert, jusqu'a notre visite au père lachaise pour aller de l'avant, puis on a laissé en stand by le projet et on s'est plus orienté vers l'adoption et là on s'est aperçu qu'il fallait d'abord pensé à l'enfant qui  a besoin d'une famille et non à notre besoin d'avoir un enfant suite à une reunion d'information et quelques jours plus tard, n'ayant pas mes regles je fais un test et je suis enceinte, alors qu'on parlait avec ma gygy d'insémination artificielle, de suite on s'est investit dans cette nouvelle grossesse, on lui chantait des chansons, mon mari me caressait le ventre, parlait au bébé, et j'ai été arrêté rapidement au bout de 2 mois de grossesse, j'en ai profité pour décélérer, me poser, penser à moi car ce n'est pas les autres qui l'auraient fait pour moi, alors j'allais et je vais toujours chez l'esthéticienne, mais voilà qu'au bout de 4 mois ma gygy me suivait depuis mon 3ème chaque semaine, et un entonoir est apparu entre la tete du bébé et le col de l'uterus bingo cerclage fin juin, donc je me suis rendue compte que mon col est incompétent suite à ma fausse couche tardive, et à ce moment j'ai été quasi allité je ne faisais plus rien à la maison, mon mari a pris le relais, je lui dois beaucoup pour cette grossesse et je ne l'avais toujours pas annoncé ayant peur qu'une mauvaise nouvelle puisse encore arrivé, à 6 mois piqure pour maturer les poumons de bébé qui appuyait de plus en plus sur col de l'uterus qui était à 11 même et avec un cerclage donc en gros c'est le cerclage qui tenait le col, en septembre bébé pesait un bon poids qui etonnait tout le monde, mais moi je me disais que si sa courbe de poids montait bien c'était que certainement qu'il arriverait plus tot, je le savais, 3 jours avant que je perde les eaux je revais 3 jours de suite que le moment arrivait, je rentrais à la maison avec un bébé, et je perdais les eaux la nuit du samedi au dimanche, donc direction l'hopital, heureusement que ma gygy était de garde car il n'y avait pas de place pour le bébé en neonat et oui j'ai accouché à 33 SA et 5 jrs donc en gros à 7 mois et 10 jours et heureusement que je l'avais annoncé pile poile à 7 mois, donc il fallait que ma gygy trouve une solution pour me transferer avec mon bébé et elle a trouvé dans une clinique a côté de l'hopital, donc le transfert a lui lieu le dimanche vers 13h45, j'arrivais à 14h, alors là un gyneco bronzé machant son chewing gum comme un boeu s'est présenté à peine !! On a eu l'impression de le déranger alors qu'il était de garde mais on n'était pas suivi dans cette clinique on nous l'a bien fait ressentir mais ensuite voilà qu'on interdit l'acces à mon mari pour la cesarienne et on nous demande quelque minutes auparavant si une femme pouvait assister à la cesarienne pour voir comment ça se passe, alors nous on avait dit oui, voyant qu'on interdisait à mon mari l'acces mon mari a dit non, en plus il se faisait engueulé par les infirmières car il n'avait pas tout les papiers, enfin moi je bulle en attendant les cris de notre bébé chose faite à 14h55, je l'embrasse et en salle de reveil mon mari me raconte ce qu'il a vecu, je reste stupefaite mais on decide de ne pas en rester là, mieux reveiller avec mon mari  on souhaite un rendez-vous avec la directrice, on nous envoit la psy, soit on discute ce qui soulage mon mari qui attendait beaucoup de cet accouchement après la fausse couche puis la directrice rencontre mon mari, bon elle comprend mais defend son bout de gras, et le gygy arrive en nous disant que si on n'est pas content quemoi la maman retourne à l'hopital  très classe !!! La bonne nouvelle dans tout ça c'était l'équipe en neo nat qui a été super avec notre marin donc au debut il était en couveuse 2 jrs, puis en berceau avec une sonde gastrique et un jour il a viré sa sonde donc biberon plus le sein et il est sorti au bout de 2 semaines et demi, et là c'était notre bonheur de le récupérer malgré notre deception à la clinique et notre parcours, bébé né à 33 SA + 5jrs pesant 2,560 à la naissance pas mal, il était plus gros que ls bébé dont ls mamans ont accouché à 36 SA.

 
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


52084
b
Moi aussi !
7 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages