Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bébé prématuré et période de séparation

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1124 lectures | ratingStar_16889_1ratingStar_16889_2ratingStar_16889_3ratingStar_16889_4

Mes mains étaient le moyen de communication privilégié avec ma fille dans sa couveuse. Je la massais et la caressais pendant des heures. Je rêvais de déposer mes mains près d'elle lorsque je rentrais chez moi. Elles étaient pourtant ravagées par les lavages répétitifs et pleines de gerçures et de crevasses qui saignaient.

L'attitude et les mots du personnel hospitalier juste avant la naissance sont extrêmement importants. Je n'ai pas souffert de ne pas voir ma fille juste à sa naissance grâce à Sarah, une sage-femme en or de l'hôpital de Montreuil : elle m'avait expliqué que l'équipe de pédiatrie attendait ma fille de l'autre côté de la porte avec couveuse, oxygène etc… , et que je ne verrai pas Elisa tout de suite car chaque seconde pouvait compter. C'est à ce moment-là que j'ai compris qu'Elisa vivrait… la voir au moment exact de sa naissance ou 3 heures plus tard est soudain devenu un tout petit détail.

Cette période de séparation a été très dure aussi pour mes deux ainés : ils ne comprenaient pas trop ce qui se passait, c'était dur pour eux de réaliser qu'ils avaient une petite soeur qu'ils ne pouvaient pas voir. On a eu l'idée d'acheter un petit dictaphone sur lequel ils lui ont enregistré des petits mots, des chansons, les bruits de la maison…

Un moment très douloureux a été quand mes grands sont venus me voir à la maternité, le lendemain de la naissance. Mon fils de 4 ans, pour me consoler, voyant mon ventre encore bien rond et pas de bébé à l'horizon m'a dit "regarde Maman, le bébé il est encore dans ton ventre".

Ce qui l'a le plus aidé c'est quand une animatrice de son centre de loisirs a expliqué à tous les minots de 4 ans que Malo avait une petite soeur sortie trop tôt du ventre de sa maman qui finissait de grandir encore un peu à l'hôpital, avec des tuyaux pour l'aider à respirer et à manger. Ce soir-là, Malo est rentré de l'école avec 80 dessins d'enfants pour Elisa.

J'ai detesté les calins peau à peau. Je ne pouvais pas bouger sans déclencher des alarmes et je ne pouvais même pas regarder ma fille pour voir si elle était bien : je ne voyais que le scope. J'avais l'impression de faire semblant d'être enceinte. Je préférais mille fois changer sa couche ou installer son nid dans la couveuse ou choisir des photos d'arbres et de fleurs pour égayer sa couveuse.

Plus tard j'ai adoré passer des heures à la caliner et lui chanter des chansons, dans le semi-jour du dortoir à bébés. Elle est le seul de mes trois petits avec qui j'ai pu passer chaque jour 4 ou 5 heures sans rien faire d'autre.

Je déteste qu'on me demande son âge. J'ai pas encore trouvé un truc pour éluder… et j'ai du mal à dire qu'elle a 6 mois alors qu'elle en paraît 2, ma p'tite "débutante avec expérience".

Je me suis effondrée le jour ou l'assistante sociale de néo-nat m'a expliqué que mon congé maternité se terminerait deux mois plus tôt parce que je n'étais pas encore en congé maternité quand j'ai accouché.

J'ai haï cet épouvantable tire-lait que j'aurais dû actionner 6 ou 8 fois par jour pour avoir une chance un jour de donner le sein à ma fille. J'ai "tenu" 5 semaines et j'ai fini par me faire une joie de lui donner son tout premier biberon.

Si le retour à la maison est une grande étape (on en a fait une fête avec guirlandes et crêpes à la clé) , c'est hier seulement (soit 2 mois plus tard) , quand le pneumologue m'a dit que nous puvions arrêter l'oxygène, que j'ai enfin eu l'impression que tout ça était fini. Le cordon ombilical était coupé depuis longtemps, on s'est enfin débarrassés du cordon médical, le premier jour du printemps.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


16889
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages