Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Enfant prématuré: je me sens coupable !

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1370 lectures | ratingStar_142261_1ratingStar_142261_2ratingStar_142261_3ratingStar_142261_4

Ah cette culpabilité, si on pouvait l'envoyer au diable… Pour ma part, j'ai eu trois phases1) Les premiers temps de l'hospitalisation, grosse culpabilité en voynant combien ma petite fille souffrait d'être intubée, attachée pour pas qu'elle arrache ses sondes, comment ne pas se dire que c'est nous qui sommes responsables de tout cela (même si c'est absolument faux). La psy du service de réa m'a bien expliqué que quoi qu'on puisse nous dire ce sentiment de culpabilité est inévitable et très présent chez les parents de préma.2) Puis la routine s'installe et on oublie peu à peu, se concentrant sur ce combat à mener à trois, maman, papa et bébé.3) La sortie de l'hôpital, où bizarrement, le sentiment de culpabilité à redoubler. Un peu pour les même raisons évoquées plus haut, à savoir le regard des autres devant cette petite puce de 2kg400 qui a alors tout de même 3 mois et demi (2 jours corrigés !! ) et puis ras-le-bol aussi tous ses contrôles à l'hôpital ou chez la pédiatre en ville où il faut à nouveau raconter encore et encore tout ce calvaire.Envie que tout ceci n'ait jamais existé, envie d'avoir un bébé comme tout le monde, et puis la fin du congé de maternité alors qu'on vient tout juste de sortir bébé de l'hôpital nous rappelle que cette naissance est hors norme, nécessité de bricoler avec les arrêts de maladie pour avoir le "droit" de rester auprès de ce bébé qui n'a pas choisi de naitre si tôt.Bref, c'était pas la joie dans la petite tête de maman qui est pourtant toute à la joie d'avoir enfin tout le temps de faire des câlins à sa petite courageuse.Et puis après quelques séances de pleurs "vidage de sacs" chez le médecin et puis le site perso aussi, ça fait du bien pour tout mettre noir sur blanc et transformer finalement ce calvaire en extraordinaore témoignage d'espoir pour les pauvres parents qui traversent cette douloureuse période.Maintenant, cette phase de culpabilité est passée, c'est vrai que j'ai de la chance que Mathilde n'est pas de grosses séquelles et puis comme on me la fait remarquer "elle n'a plus du tout  l'air d'une prémé" et même si à 16 mois (12,5 corrigés) , elle ne marche pas encore, elle n'en est pas loin et n' a rien à envier niveau vitalité aux enfants de son age corrigé.Mais je n'ai pas envie de tirer un trait sur tout cela, c'est son histoire et maintenant, j'en suis très fière de ma petite battante et même si je n'entre pas dans les détails cela ne fait plus rien de dire qu'elle a été prématurée.Alors ne vous inquiétez pas, vous verrez, cela passera, et puis laissez parler les mauvaises langues et les curieux, ils ne comprendront jamais combien un lien hyper-super-méga fort nous lient à nos crevettes qui ont sans doute vécu bien plus de souffrances qu'eux (en tout cas en ce qui concerne Mathilde et moi c'est le cas, je n'ai jamais eu autant de perfusion, de prises de sang, d'opération et d'anesthésie qu'elle) Soyons fières de nos enfants, ils le méritent bienGros bisous aux petites crevettes et à leur maman.Le site perso de Mathilde est sur http://perso.wanadoo.fr/mathilde.prematuree/
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


142261
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages