Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'étais pas préparée par la naissance prématurée de mon enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2972 lectures | ratingStar_29524_1ratingStar_29524_2ratingStar_29524_3ratingStar_29524_4

Ma fille est née prématuré l'année dernière à 32 semaines de grossesse par césarienne, et je l'ai très mal vécue, c'était trop tôt, et je n'était pas préparé à ça (personne ne l'ai dans ces cas là mais bon…). J'étais à une visite de contrôle à l'hôpital (car j'étais très surveillé dû à mon diabète insulino-dépendant) pour un monitoring et d'un coup le coeur de ma fille commençait à ralentir donc direction d'urgence à un hôpital de niveau 2 en hélicoptère à plus de 150 kms de chez moi (Dijon 21). 3 h après mon arrivée il décide de faire une césarienne d'urgence. A l'annonce de cet césarienne, j'éclate en sanglot, j'étais tellement effrayé à ce moment là, en plus j'étais seule et pas mon mot à dire. Ils ont prévenus mon mari de l'opération au dernier moment donc j'étais seule à faire face à tout ça. Mon mari est arrivé 2 h après la césarienne et dès que je l'ai vu j'ai pleuré tout ce que je savais, j'étais tellement désolé de n'avoir pas pu mener à terme cet grossesse, et aujourd'hui encore j'ai l'impression qu'il me manque ces 2 derniers mois, car comme je l'ai déjà dit je n'étais pas préparé, je me disait que j'avais le temps de pensé à l'accouchement et donc j'en fait abstraction. Je n'ai vu ma fille que 4 jours après, je l'ai aperçu quand il l'ont emmenés d'urgence en réanimation dans sa couveuse, on m'a apporté une minuscule photo d'elle le lendemain, elle était si minuscule (1kg500 pour 49 cm). Tous les jours je demandait aux infirmières d'aller voir ma fille mais je n'était pas en état (me disaient-elles) moi j'aurai souffert le martyre que pour la voir juste 5 min. On se sent tellement désemparé et seule malgré que mon conjoint venait tous les jours (300 kms aller-retours chaque jour). Elle a été transféré plus près de chez nous (à 80 kms) 2 semaines après dans un service de néonatologie et on faisait les allers-retours tous les jours pour la voir que quelques heures mais quels bonheurs, ces petits sourire en dormant, ses petites mimiques et les tendres calins grâce au peau à peau, c'était merveilleux mais les seules moments que nous avions pour profiter d'elle. Aujourd'hui elle a 13 mois et va très bien mais quand on repense à cet période c'est comme un déchirement dans le coeur car je l'ai très mal vécu, heureusement que mon mari était là, il m'a soutenue durant toute cet épreuve mais lui ne veut plus en parler mais moi j'en ai besoin pour libérer tous ça.

Espère que mon témoignage vous sera utile. N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignement.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


29524
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages