Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon bébé est né à 30 sa mais il va bien!

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 9497 lectures | ratingStar_86466_1ratingStar_86466_2ratingStar_86466_3ratingStar_86466_4

J'ai perdu un premier bébé à 27 + 4, sans aucun signe avant coureur j'ai accouché et il est décédé pendant l'accouchement. On m'a fait tout un tas d'examens qui n'ont rien révélé, on m'a dit que c'était un accident et j'ai commandé un 2ème bébé.

Ma gynéco m'a envoyé au CHU pour que le suivi soit fait par les meilleurs. Le professeur m'a dit que je n'étais pas une grossesse à risque, que je ne devais prendre aucune précaution, qu'il me verrai une fois par mois et que je devais continuer à travailler…

Bref, ma gynéco de ville m'a arrêtée et je suis restée au repos chez moi. A 23 sa j'ai été hospitalisée car col court, donc repos strict. J'ai été admise un vendredi soir et n'ai vu aucun médecin jusqu'au lundi, personne ne m'a rien expliqué, j'étais terrorrisée, je n'osai même plus boire pour éviter de me lever pour aller aux toilettes.

Bref, le lundi ma famille a exigé de voir le médecin qui me suivait normalement, elle est arrivée étonnée qu'on la demande. Oui elle savait que j'était là, mais n'avais pas jugé important de venir me voir. Je suis restée 7 semaines allongée et personne n'a jamais trouvé mon cas intéressant. Pour eux presque je psychottais à cause de ma première grossesse. Mais les examens montraient quand même un col très très court. Heureusement ma psy et une sage femme m'ont beaucoup soutenue, ainsi que les puer, sinon je n'aurais jamais tenu le coup. Les journées étaient interminables, et je ne parle pas des nuits.

J'étais terrorrisée à l'idée d'avoir un enfant très handicapé, bien sûr personne ne choisi, mais l'épée de Damoclès était en permanence au dessus de ma tête.

J'ai fini par accoucher à 30 sa et tout le monde (le corps médical) était content je n'ai toujours pas compris comment on peut être content de ça. Se sont ensuite enchainées les semaines où on ne savait pas s'il vivrait, puis celles où on se demandait s'il aurait de graves séquelles, puis il est sorti.

Il va très bien, enfin je crois car je ne peux m'empêcher de le regarder dans la crainte que quelquechose n'aille pas et que j'en sois responsable.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


86466
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages