Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Présence primordiale des parents

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 967 lectures | ratingStar_94000_1ratingStar_94000_2ratingStar_94000_3ratingStar_94000_4

J'ai accouché prématurément, le 09 novembre 2008, d'un petit garçon à 23sa+3jrs et malheuresement parti 13jours plus tard.Mon accouchement a eu lieu à la maison blanche à Reims (51). Mathis a été pris en charge immédiatement par l'URIP. Nous avons pu allé le voir quelqes heures aprés l'accouchement. Le premier contact avec l'equipe s'est trés bien passé. Malgré sa grande prématurité nous avons été autorisé à le toucher pour la première fois. Ce premier contact fut trés emouvant. Nous^pouvions allé le voir autant de fois que nous voulions, aussi bien jour et nuit. Grâce à cette équipe, nous avons pu se sentir parents. En aucun cas, nous étions mis de côté. Nous étions soutenus par tout le corps médical. Lorque Mathis était stable nous participions aux soins de notre bébé, ce qui nous a permis d'echanger beaucoup d'amour avec Mathis. Après mon hospitalisation j'ai eu une chambre et mon ami a été accueilli à la maison des parents située en face de l'hôpital. Nous avons ainsi pu rester auprès de notre bébé. Nous étions aurès de notre fils jour et nuit. L'equipe nous l'a d'ailleurs bien dit, la présence des parents est primordial pour le bébé prématuré. Nous lui transmettions chaque minute notre force, par la parole, le toucher, l'amour, pour qu'il puisse se battre davantage. Nous avons également apprécié l'hônnêteté de l'équipe. Quel que soit l'état de Mathis, ils nous informaient. Rien ne nous a été caché. Dès le départ ils nous ont fait par des risques et des étapes que nous aurions eu à franchir. Lorque nous avions appris que l'état clinique de Mathis et qu'il fallait attendre qu'il s'éteigne, l'équipe nous a autorisé à le touché sans les gants… Ceci nous a permis de dire au revoir à notre petit ange. Nous souhaitions également qu'il parte dans nos bras. Ce qui nous a été bien evidement autorisé.Lors de son départ, es puéricultrices été présentes pour nous soutenir dans cette terrible epreuve. Nous avions même pu faire sa dernière toilette avant que les pompes funèbres le prenne. L' equipe nous a soutenus après le départ de Mathis, elles nous ont guidé, félicité et surtout déculpabilisé. Nous sommes resté autant de temps que nous voulions avec Mathis après son décès. L'equipe nous a dit qu'elle restait à notre disposition pour la moindre question. Tout ce soutien que nous avons eu pendant l'hospitalisation de Mathis nous a permis de se battre chaque jour pour notre fils. Je tiens à les féliciter car ils n'apporte pas seulement des soins aux bébés mais ls encourage à se battre et leurs transmettent toutes leurs affections.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


94000
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages