Histoire vécue Grossesse - Bébé > Prématurés      (362 témoignages)

Préc.

Suiv.

Retard de croissance in-utéro

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 2777 lectures | ratingStar_85556_1ratingStar_85556_2ratingStar_85556_3ratingStar_85556_4

Pour moi et mon bébé ça va pas fort du tout, je sors tout juste d'une semaine d'hospitalisation en urgence et mon bébé est sous surveillance constante.

Pour résumer, les médecins ont donc trouvé mes doplers alarmants concernant le flux entre moi et bébé. Le diagnostic définitif de RCIU (retard de craissance in-utéro) a même été posé que tardivement tellement celui-ci est précoce.

En effet, le fait que les fémurs soient très inférieurs au 3ème percentile de manière aussi précoce pouvaient plutôt laisser présager un problème génétique ou une maladie du dévellopement osseux et c'est pour ça qu'une ammio a été réalisée avec un test de nanisme, qui s'est révélée négative avec un cariotype impeccable.

Les médecins ont donc attendu en plus, un rendez-vous de radiographie des os et un scanner du bébé à Neck** qui eux aussi n'ont pas révéler d'anomalie osseuse. Ce RDV était lundi, l'hopital Coch**ou j'étais hospitalisée m'a donc transférée pour cet examen pour la journée.

Les médecins ont donc rendu leur diagnostic de RCIU définitif qu'hier !

Depuis mon arrivée à l'hopital la semaine dernière, plusieurs echos et des monitoring du coeur du bébé ont été fait plusieurs fois par jour pour savoir comment le bébé "gérait" ce RCIU tellement précoce. Ils avaient très peur de devoir le sortir dès 28 semaines, ce qui met la vie de mon mini Nini en danger.

Ils ont donc constaté que le bébé avait mis en place un processus de gestion du flux en privilégiant avant tout les organes vitaux comme le cerveau, le coeur, les reins… et délaissant les os qui se développeront normalement à la sortie. Mon bébé est donc très petit et le restera jusqu'à sa naissance et à un poid en dessous de la normal.

Mon bébé a donc un coeur plus gros, tout en étant normal et un cerveau alimenté de manière optimal tout en étant économe. En gros le bébé ne "gache rien" et optimise tous ses flux.

Ils ont aussi constaté que j'avais pas beaucoup de liquide ammiotique ce qui correspond aussi à un RCIU.

Les monitoring cardiaques sont normaux et les biométries de l'écho se maintiennent (les courbes ne chutent pas plus) depuis mon hospitalisation et c'est pour ça que j'ai pu ressortir.

J'ai un moniteur cardiaque portable avec moi et je dois faire un monitoring chaque matin qui est transmis à l'hopital chaque matin. Une sage femme me rappelle pour me dire si c'est bon ou pas. Si ce n'est pas bon, je suis immédiatement réhospitalisée pour voir s'il faut sortir bébé pour souffrance foetale.

Sinon je vais chaque lundi en hôpital de jour pour une echo, un doppler, des prise de sang. Si le moindre signe de chute des courbes et de problème d'alimentation sanguin arrive, pareil réhospitalisation et sortie du bébé.

J'ai donc une véritable épée de Damoclès au desssus de la tête.

Pour résumé, les médecins pensent que vu le RCIU ultra précoce, le bébé ne pourra pas gérer la situation indéfiniment et qu'il faudra le sortir avant le terme. Le but étant de le maintenir au chaud le plus longtemps possible et dès qu'il flanche, on le sort. Ca peut donc être demain ou dans plusieurs semaines.

Ils veulent que le bébé atteignent un poid dit "raisonnable" pour un préma c'est à dire grand grand min 1kg plutôt 1,5 kg en sachant que mercredi dernier il pesait 800 g. En gros quand on aura passé les 32 semaines, on pourra commencer à respirer un min car il sera préma et non plus grand préma.

Bref chaque jour compte et chaque monitoring ou echo est donc crutiale.

J'ai donc le moral très très fluctuant et je vis quand même dans la peur même si rentrer à la maison est vraiment un bienfait. Merci internet, merci le monitoring portable !
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


85556
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Consequences de la prematurite sur les comportements de l'adulte - psychologie et comportement

image

Bonjour moi aussi je suis une grande préma de 5mois et demi maintenant agée de 24 ans et demi et je pesait a la naissance 1kg et les medecin m'ont laisser sans oxygène que j'ai eu pendant 2 ans de 15h40 jusqu'au soir et du coup le médecin c'est...Lire la suite

Parents de prema - prematures

image

Bonjour, Etant moi même maman d'un petit garçon né à 33 SA + 1, en février 2011. Il va avoir 2 ans la semaine prochaine. Et si je peus t'apporter mon témoignage aussi. Tout d'abord, sache que la prématurité ce n'est pas beau du tout, c' est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages