Histoire vécue Grossesse - Bébé > Santé du bébé > Autres      (844 témoignages)

Préc.

Suiv.

Culpabilité face à l'anorchidie de notre fils

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 24 ans
Mail  
| 532 lectures | ratingStar_112972_1ratingStar_112972_2ratingStar_112972_3ratingStar_112972_4

Depuis septembre 2010 mon chum et moi avons à vivre avec le diagnostique d'anorchidie de notre fils et, bien que pour l'instant les conséquences soient invisibles, je m'inquiète beaucoup pour son avenir. Je pense énormément à ce que mon fils devra vivre à l'adolescence, le regard des autres avec qui il partagera un vestiaire par exemple, son identité sexuelle et son éveil à la sexualité m'angoissent énormément. J'ai tant de questions qui restent sans réponse et je me sens très seule. Il me semble que cette problématique est tellement rare que rien ou presque n'est disponible sur le sujet. Pas beaucoup d'études de cas sur les effets psychologiques, d'essais cliniques sur des possibles greffes ? Aussi, depuis que j'ai appris que mon fils n'a pas de testicules, j'éprouve beaucoup de culpabilité. J'imagine que c'est le cas de plusieurs mères qui ont un enfant né avec un handicap… Même si l'endocrinologue a tenté de me rassurer en me disant que ce n'était pas de ma faute, que ce n'était pas quelques chose que j'avais mangé, bu ou fumé qui a causé cette malformation, je ne peux m'empêcher de croire que moi ou mon environnement y sont pour quelque chose. J'ai lu que l'exposition à certaines substances chimiques pouvait atteindre le système reproducteur. De mon côté, ma proprio a utilisé des insecticides autour de la maison où j ? Habitais au début de ma grossesse, j'ai également déménagé durant ma grossesse et j'ai fait un peu de peinture. De plus, consommé de la mari durant les années précédant ma grossesse (pas pendant évidemment) ? Je me dis qu'avec d'autres témoignages je pourrais peut-être trouver des réponses à mes inquiétudes. Peut-être pas aussi ? Peut-être que l'endo a raison, mais je ne réussis pas à me sortir de la tête cette idée que je suis la cause de ce problème ? Par contre, j'ai la chance d'avoir accès à un service de psychologue à l ? Hôpital où mon fils est suivi. J'attends présentement un rendez-vous et j'ai bon espoir qu'un spécialiste pourra m'aider à voir les choses autrement. En fait, toute la famille y a accès mais, pour le moment, c'est moi qui en a le plus besoin. Mon chum, lui, croit que notre fils s'en sortira très bien dans la vie malgré sa différence. Je veux bien le croire, mais mon c'ur de mère ne peut s'empêcher de penser aux difficultés qui l.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


112972
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Groupe : pretes a s'affiner et a maigrir pour l'ete ?

image

Coucou les filles voila plusieurs jours que je suis malade et la je me suis enfin decider a aller voir le docteur donc mal de gorge fièvre toux nez bouchée donc sous antibiotique sirop et gouttes dans le nez donc très peu de sport cette semaine du...Lire la suite

Pour les bebe 1 de debut octobre!!!

image

Je relève ses jambes, je les plis au niveau des génois et je fais des ronds avec. C'est ce qui la calme le mieux, mais pas forcément a long terme. Sinon des ronds avec la paume de la main sur le ventre. Je compatis car nous aussi il y a des jours...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages