Histoire vécue Grossesse - Bébé > Santé du bébé > Autres      (844 témoignages)

Préc.

Suiv.

Perte de ma fille

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 276 lectures | ratingStar_43581_1ratingStar_43581_2ratingStar_43581_3ratingStar_43581_4

Je viens malheureusement me rajouter à la bien trop longue liste des "Mamanges". Voici mon histoire.

J'ai rendez vous pour ma dernière echograghie le 10 juillet 2008, le jour où je rentre dans mon huitième mois de grossesse. Depuis que je suis enceinte tout se passe bien, un peu de fatigue mais comme n'importe quelle maman qui travaille beaucoup. C'est ma deuxieme grossesse et comme pour mon petit garçon Simon qui à 4 ans, tout se passe bien, je suis heureuse et épanouie.

Me voilà donc avec mon mari à l'echo, alors que tout se passe bien, je vois le gynéco blemir d'un seul coup. Je comprends tout de suite. Pas de mouvements sur l'ecran, aucune petite vibration m'indiquant le battement du coeur de mon bébé. Rien. Juste mon monde qui s'ecroule. Ca y est, je suis transformée à jamais, je ne serai plus jamais la même. Mon bébé ne vit plus en moi. Et je n'en savais rien… C'est horrible. Et là je suis comme exterieure à moi même, on me dit que je rentre demain pour accoucher de mon enfant. Que me demande t-on ? Comment accoucher de mon bébé en sachant qu'il y aura le silence et le chagrin juste après ? Pourtant je ne peux rien faire d'autre, "la vie" ne me demande pas mon avis.

J'ai quand même la chance d'avoir des contractions dans la nuit, je rentre donc à l'hopital où j'accouche naturellement et rapidement sans péridurale -comme pour mon premier- et sans qu'on me déclanche l'arrivée de mon bébé. C'est une petite fille. SARAH. Que je l'aime, qu'elle est belle et qu'elle me manque déjà. La joie de l'accouchement, d'être maman, mélée à cette immense tristesse de perdre un enfant. Ma fille. Comment faire aujourd'hui, plus d'un mois apres pour ne pas craquer. Comment vais-je vivre sans prononcer son prénom, sans la cajoler et l'embrasser. Elle me manque, elle nous manque. Et puis mon garçon qui commence à me demander pourquoi je ne lui ai pas montré sa petite soeur, pourquoi il n'ai pas venu à l'hopital ? Que lui dire ? On ne lui à pas caché les choses mais il est trop petit pour que je lui montre la photo de sa petie soeur. Il n'a que 4 ans tout juste. Comment fait-on pour continuer à vivre dans la joie ? Comment faire pour ne pas aller au cimetière tous les jours ? Combien de temps attendre avant d'avoir un autre enfant (un troisième) ? Comment ne pas avoir envie de crier son petit prénom ?

Chères Mamanges, si vous pouvez m'apaiser un peu…

Ma fille, ma Sarah, je t'aime et tu manques à ma vie à chaque instant. Donne moi le courage de continuer sans t'avoir dans mes bras mais en restant aupres de moi, dans mon coeur. Ta maman Audrey qui pense à toi.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


43581
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Groupe : pretes a s'affiner et a maigrir pour l'ete ?

image

Coucou les filles voila plusieurs jours que je suis malade et la je me suis enfin decider a aller voir le docteur donc mal de gorge fièvre toux nez bouchée donc sous antibiotique sirop et gouttes dans le nez donc très peu de sport cette semaine du...Lire la suite

Pour les bebe 1 de debut octobre!!!

image

Je relève ses jambes, je les plis au niveau des génois et je fais des ronds avec. C'est ce qui la calme le mieux, mais pas forcément a long terme. Sinon des ronds avec la paume de la main sur le ventre. Je compatis car nous aussi il y a des jours...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages