Histoire vécue Inclassable      (6752 témoignages)

Préc.

Suiv.

Petite nouvelle

Témoignage d'internaute trouvé sur confidentielles
Mail  
| 407 lectures | ratingStar_60552_1ratingStar_60552_2ratingStar_60552_3ratingStar_60552_4

Soudain des cris aigus transpercèrent murs et plafond.

- Nom de nom ! Jura Mathurin. C'est dans un bunker qu'il va falloir que je m'installe pour pouvoir travailler en paix ! Tant qu'elle se contentait de jouer du piano, c'était tout à fait acceptable et ici je n'entendais rien, mais maintenant qu'elle s'est mise en tête de prendre des cours de chant, ses vocalises m'écorchent les oreilles ! Quelle chance de ne plus avoir de poules, elle ferait rater les pontes ! Par ailleurs, elle commence sérieusement à m'empoisonner la vie avec ses exigences… Attention à ci, attention à ça, pas de courants d'air surtout, c'est mauvais pour ma voix… Heureusement que je ne fume pas, elle m'aurait supprimé le tabac !

La Haye. Le grand jour était arrivé. Bien que les candidats fussent assez nombreux, Mathurin était sûr de son fait. Après les insuccès de Paris, Londres, Vienne, Bruxelles, Madrid et tant d'autres qui avaient malmené son orgueil, cette fois le trophée serait pour lui. Car ce qu'il cherchait avant tout, Mathurin Gaspard, c'était la gloire, même si elle lui échappait, la gloire et la reconnaissance “des maîtres”. Ah, ce fameux Prix de Rome qui le poursuivait !

Il s'était souvent et longuement interrogé sur ces échecs. Pourquoi toujours d'autres et pas lui ? Pourquoi certains qui, à ses yeux, ne méritaient pas les récompenses tant convoitées ? Il avait essayé de savoir afin de comprendre, mais curieusement, quand il posait des questions, les membres des jurys se taisaient.

C'en était trop, une masse lui tombant sur la tête ne l'aurait pas anéanti davantage. Son si bel ange en sycomore qu'il avait sculpté avec tant d'amour et d'espoir n'avait pas été retenu.

En voyant son air dépité, un des jurés, une femme, s'approcha de Mathurin.

- Monsieur Gaspard, j'avais déjà eu l'occasion d'admirer vos oeuvres. Puis-je me permettre une petite remarque ? Les anges sont des êtres diaphanes, éthérés. Les vôtres sont ventrus, fessus, la poitrine lourde… Comment voulez-vous qu'ils puissent prendre leur envol ? … C'est toujours cela qui gène les jurys, Monsieur Gaspard.

Sa Sidonie ? … Ventrue, fessue, la poitrine lourde ? … Mathurin la regarda du coin de l'oeil. Il est vrai qu'elle n'avait rien d'un Tanagra !

- Oui, mais Rubens… avança-t-il pris de court.

- Rubens était un peintre, Monsieur Gaspard. Il exerçait son talent au XVIIe siècle et l'idée de faire voler ses femmes n'a jamais dû l'effleurer un seul instant !

Sidonie avait toujours mal vécu les fiascos de Mathurin, car il demeurait pendant longtemps d'une humeur massacrante. Elle ne supportait plus ses airs de grand sculpteur incompris. Mais cette fois, elle était dans une rage folle et ne décolérait pas. Comme elle laissait souvent traîner ses oreilles où il ne fallait pas, elle n'avait pu s'empêcher d'entendre les commentaires de la jurée de La Haye.

La salle d'attente était vide lorsque Mathurin arriva chez son médecin. Il devait faire renouveler sa prescription de Ventoline pour son asthme et n'aurait donc pas à attendre une éternité. Diverses publications étaient éparpillées sur la table basse devant lui. Il avisa un magazine, sans aucun doute féminin, puisqu'il était intitulé “F comme Femme”. La couverture annonçait “Testez notre régime et perdez 3 kilos en 7 jours”. Il saisit la revue, se mit à la recherche du régime magique et lut avec beaucoup d'attention. Il s'agissait d'une soupe de légumes, essentiellement du chou, laissés en morceaux pour donner une impression de satiété. Très faible en calories, elle possédait en outre des propriétés diurétiques. Il fallait en manger à chaque repas, même au petit déjeuner. S'y ajoutait selon les jours, des fruits, de la viande ou du poisson. Il déchira sans vergogne les deux pages prometteuses, puis il les plia soigneusement et les glissa dans sa poche.

- Eh ben ! C'est pas gagné d'avance ! Marmonna-t-il entre ses dents en se livrant à un rapide calcul : 70 kg… pour descendre à… disons 55… à raison de 3 kg par semaine, et sans tricher, ça fait 5 semaines ! … Aïe, aïe, aïe ! 5 semaines de soupe au chou !

Encore fallait-il que Sidonie accepte, ce qui était loin d'être acquis !

© EK. 2002 - Tous droits réservés. 

Le passé et l'avenir dorment dans l'oeil de la licorne.

Adage du Moyen-Age.
  Lire la suite de la discussion sur confidentielles.com


60552
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Peau grasse help !!! - beaute de la peau

image

Coucou ! Moi j'ai la peau mixte à grasse, c'est vrai que de briller au bout de quelques heures, c'est chiant et je trouve ça inesthétique ! Par contre comme le dit Valleerriee, plus tu vas utiliser des produits matifiants censés réguler la...Lire la suite

Loups garous et compagnie jeu victoire des villas

image

Non, mon but premier est de delivrer le monde du fleau qui nous entoure ! (zelda se fait toujours embarquer la dedans ). Mais au cours de touutes les missions que j'ai (brillament ) accompli, j'ai sauver des tas de braves gens, dezingué des tas de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages