Histoire vécue Perte d'un proche > Autres      (2622 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coupable de ne pas être à la hauteur

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 418 lectures | ratingStar_122815_1ratingStar_122815_2ratingStar_122815_3ratingStar_122815_4

Il y a plus de 10 ans, de histoires de famille, survenue au moment où mon père, gravement malade, venait de frôler la mort, ont éparpiller ma famille. Moi, je n'étais qu'une ado, qui comprennait sans comprendre… Et comme pour moi, ma grand-mère maternelle était toujours ma grand-mère, quoi qu'il y est entre mes parents & elle, j'allais la voir en sortant du collège, au moins une fois par semaine. Surtout qu'on étaient assez proches : J'étais souvent chez elle & partais en vacance un mois chaque été avec elle. Mais un jour, ma soeur (qui est agée) a appris que, contrairement à mon frère & elle, je la voyais toujours, et m'a dit "pourquoi tu vas la voir cette conasse ? Après ce qu'elle a fait ! Elle a quand même dit que papa aurait mieux fait de mourrir ! " Et là, j'ai sentis que quelque chose en moi se brisait, et je ne suis plus jamais aller la voir, ni eu aucun contact avec ma grand-mère. Pour moi, elle était morte. Les années ont passées, elle a commencé a être malade d'Alzeimer. Et un jour, en allant chercher la tante de ma mère, on est tombés nez-à-nez avec ma grand-mère. Et comme elle était à pied, nous l'avons ramené chez elle. Etrangement, au départ, ça ne m'a rien fait de la voir, jusqu'au moment où elle nous a dit, devant chez ma tante "j'habitais là moi avant avec mes 4 filles" Et là, j'ai eu des frissons dans tout le corps, comprennant qu'elle ne reconnaissait ni ma mère ni moi ! ET quans son cas est devenue ingérable, qu'il fallait la surveiller 24h sur 24, mes tantes l'ont placé en maison spécialisée. Ma tante allait d'ailleurs la voir tous les jours. Et il y a quelques années, j'ai eu une envie forte d'aller la voir, voulant être en paix avec moi-même et profiter de pouvoir encore la voir, avant qu'il ne soit trop tard. Mais la peur de souffrir au moment où elle ne m'aurait pas reconnu, ajouté à celle de devoir affronter le reste de ma famille, m'ont dissuadé de mon projet, et je suis restée aux grilles du centre médical. Il y a un an environ, une maison spécialisée s'est ouverte dans la ville de ma tante. Et pour des raisons pratiques, ma grand-mère y a été transférée. Et là, ça a été la descente : on ne s'oocupait pas bien d'elle, tout en donnant l'impression de soin. Et en janvier dernier, ma tante (à qui ont n'avait plus parlé depuis des années) nous a appelé pour nous dire que ma grand-mère était à l'hospital (suite aux mauvais soins de la maison spécialisée) et qu'elle allait mourrir. Ma mère s'est rendu a son chevet, moi, je n'ai pas pu. L'idée de la voir mourrante me paralysait. Et malgré le besoin que j'avais, je n'ai pu me rendre à son chevet. J'ai confié à ma mère le soin de lui dire, même si je n'étais pas sûre qu'elle nous entende, que je l'aimais et ça depuis toujours, et que je lui demandais pardon du mal que je lui avais fait. Elle s'est éteinte 2 jours plus tard, dans d'atroces souffrances : elle était pratiquement paralysé, seul son bras bouger, elle avait commencé à pourrir de l'intérieur, procédé chimique qui s'effectue normalement une fois mort… J'ai étais quand même la voir la veille de son enterrement, et j'ai asisté aux obsèques. Mais aujourd'hui, près de 6 mois après, je me sens toujours aussi coupable de ne m'a avoir été à la hauteur, de l'avoir laissée des années sans nouvelles (même si j'avais de bonnes raisons) , et de ne pas avoir été capable d'aller lui dire adieu avant qu'elle ne nous quitte ! ET aujourd'hui, c'est la 1ère fois que je parle de tout ça, que je vide mon coeur sur mon clavier et sur vos écrans, et d'une certaine façon, ça me fait du bien. Pour la 1ère fois, j'arrive à parler, même si je suis en pleurs à cet instant. Certes, mon chagrin et toujours là, toujours aussi vivace, mais je sens que maintenant, je pourrais peut-être parler à quelqu'un de ce que je ressens, de ce que je vis depuis le début de l'année, de la façon dont je me juge vis-à-vis de mon manque de courage face à la mort imminante de ma grand-mère…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122815
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Envie de discuter entre medium, experienceurs... - voyance et divination

image

Bonjour tout le monde, Je viens de lire tous les messages de la journée… Merci à Dreamstar et Several pour leur partage d'expérience. En effet Several, je te comprends quand tu dis que cela fait peur comme ressenti, quand tu ressens la mort,...Lire la suite

Help! invasion de papillons de nuit - environnement, ecologie

image

Hello, J'espère être au bon endroit pour poster ça, je me retrouve dans une situation délicate et après deux jours à chercher des réponses sur le net, rien pour mon problème ! Depuis un peu plus d'une semaine, nous retrouvons dans...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages