Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Affronter le deuil des proches tout seul

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1229 lectures | ratingStar_48145_1ratingStar_48145_2ratingStar_48145_3ratingStar_48145_4

Bonjour.

J'ai 46 ans et.

Je ne sais si je suis sur le bon forum mais pour moi de tout ce que j'ai lu c'est celui qui je pense peut m'aider le plus.Mon histoire est longue et je ne sais par ou commencer mais voila : ma meilleure amie s'est suicidée il y a 20 mois, laissant un mari (un couple tres bien) et 3 enfants, elle était malade et me disait qu'elle voulait partir me disait aussi "tu resteras avec eux"je n'arrive plus a me souvenir les mots exacts mais c'est ce qu'elle voulait dire.

Mes parents sont décédées en janvier 2003 à 10 jours d'intervalles et à 700kms l'un de l'autre, le deuil je l'ai fait seule avec la force que j'ai puissé dans mes enfants.Le deuil de B (ma meilleure amie) seule aussi jusqu'au jour où un an aprés à un repas que son mari avait avec un couple d'ami nous avons parlé de B les larmes me sont montées et je suis partie me cacher au fond du jardin sont mari et venu et m'a pris dans ses.

Bras.C'était la 1er fois depuis que je pleurais dans les bras de quelqu'un et c'était lui, j'avais peur de lui faire du mal en lui disant pourquoi je pleurais mais il savait il m'a regardé et m'a dit je t'embrasserai mais pas ici et je lui ai répondu elle me manque et je sais ce qu'elle nous disait.Un mois aprés nous nous sommes ebrassés je ne sais même plus comment cela a demarrer, mais je culpabilisé, je m'en voulais, c'était interdit pour moi, j'avais pas droit et pour lui c'était pareil et pire, il me disait ne t'accroche pas à moi, protége toi car demain je sais pas, je veux pas te faire souffrir, je veux pas que tu te fache avec moi… nous avons eu ce semblant de relation pendant 1mois et demi et puis plus rien, mais nous avons gardé le contact et parler beaucoup de tout, de la mort, d'elle, de la vie des enfants du manque, de la solitude, du poid, je l'ai vu pleuré j'ai écouté enfin j'étais là, s'est installé une énorme confiance qui allait en grandissant.Puis 5 mois ont passé en toute amitié.Un soir apres un repas nous avons parlé encore et encore et aprés une crise de larmes d'angoisse de rire il m'a embrassé et nous sommess rester la sans rien dire.J'ai préférais me dire que c'était un moment d'égarement et rester dans ce sens, amis.Puis repas ensemble avec des amis etsoir du réveillon aussi et le 25 il me téléphone en me disant qu'il veut bien franchir le pas avec moi et de la est parti cette fois une relation.La culpabité chez moi est partie, nous nous voyons devant les gens en amis comme toujours, seul il me parle d'Elle je trouve ça normal, et de la vie en général il veut pas que je m'accroche à lui mais maintenant il est trop tard pour moi, j'arrive pas à lutter contre les sentiments.Puis il y a un mois il est venu me voir tous les jours même 2 fois par jour nous habitons le même village (1000habitants) jusqu'au jour ou je lui ai dit qu'il faudrai peut être le dire aux enfants qu'on fait rien de mal, mais il veut pas pour sa fille qui à 13 ans, les enfanst je les connais de tout petits et le garcon se confie beaucoup à moi nos enfants sont amis.Puis il a pris du recul je respecte son choix mais lui arrete pas d'en parler et donc depuis 15 jours il est tres mal ne vient presqe plus me voir et je me sens mal, perdu…

Je sais plus quoi faire entre patience et impatience oui surement.J'arrive plus à continuer pour l'instant.

Je l'ai fait déja assez long.

Si quelqu'un pouvait me dire ce qu'il en pense je pense que cela m'aiderait.merci.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


48145
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages