Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Anticipation d'un deuil : rien n'est éternel

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 09/05/10 | Mis en ligne le 28/07/11
Mail  
| 432 lectures | ratingStar_217660_1ratingStar_217660_2ratingStar_217660_3ratingStar_217660_4

Voila, j'ai 24 ans, j'ai toujours été une femme joyeuse drôle ayant toujours le sourire et enchainant les fous rires… Il faut dire que j'ai toujours été trés heureuse dans ma vie, insouciante car j'ai des parents extraordinaire, vraiment, ils sont parfaits. Je me suis souvent demandé si c'était normal de ne pas avoir de problèmes avec ma famille car tous mes amis ont vécus des problèmes avec leurs parents mais moi je les aimes plus que tout et c'est réciproque il n' y a aucun doute. D'une certaine façon, j'ai bizarrement toujours cru que les malheurs ne pourraient jamais touchés ma famille, je ne sais pas pourquoi, mais dans un sens, je croyais jusqu'à quelques semaines que nous serions éternellement ensemble. Puis, au mois de décembre, nous avons diagnosticé un cancer à mon père, mon amour, l'homme le plus merveilleux du monde, un bon père, un excellent mari, un ami, un frère et un grand père formidable, et je n'exagère pas c'est ce qe tout le monde a toujours dit. J'ai toujours eu une relation fusionnelle avec lui. Je vous avoue que le jour ou ma mère ma annoncé la maladie de mon papa, j'ai été choqué certes mais je ne me suis pas du tout affolée, car comme je le disait, il est intouchable pour moi. Je me suis dit que bon c'était un mauvais moment a passé puis il serait guéri. Mais voila, après des examens approfondies, le docteur nous a dit cette phrase "il a deux cancers, vessie et prostate est c'est beaucoup pour un seul homme, je ne sais pas encore quoi vous dire" et voila c'est la que mon innocence s'est terminé et que j'ai réalisé que mon papa ainsi que toute ma famille, et moi même ne sommes pas éternels. Ça a été un vrai choque, comme si on ne m'avait rien dit sur la vie, j'ai réalisé la vraie valeur des choses, du sens de la vie, de la famille, et depuis c'est horrible pour moi. Je ne vis plus, ne souris plus. Mon papa est toujours la et même sur la voie d la guérison : -) mais je sais que ça ne fait que retarder l'inévitable. Un jour il mourra. Et ça je n'arrive pas à l'accepter. A chaque fois que je passe un bon moment que ce soit avec mes parents, mon copain, mes amis je me dit que c'est éphémère et qu'ils mourront. Je n'apprécie plus aucun moment, je nous sent tous condamnés et je ne m'en remet pas.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


217660
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages