Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Deuil et séparation, plus aucune force.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 205 lectures | ratingStar_272324_1ratingStar_272324_2ratingStar_272324_3ratingStar_272324_4
Bonjour à tous. Je n'ai plus de force, j'espère que vous pourrez me donner un conseil !!!!! Je vous en remercie d'avance. Mon post est très long, merci à ceux qui auront le courge de me lire !!! Mon père est mort il y a 2 ans, dans des conditions très douloureuses, je suis sa seule fille et je dois gérer seule toutes les choses très compliquées qu'il m'a laissées. Il a fait une crise de folie dans sa maladie et a tenté de me déshériter. J'ai du beaucoup me battre pour retrouver ma confiance et ma légitimité d'héritière. Je suis mariée, j'ai 1 enfant de 3 ans. Mon mari dit qu'il n'arrive pas à m'aider à faire face au deuil. Il travaille des journées de 10 heures. Je travaillais beaucoup avant la mort de mon père, je suis indépendante, mais depuis je travaille peu pour prendre le temps de m'occuper de toutes les affaires que je dois régler, et m'occuper de mon enfant. Mais en fait je n'y arrive pas, je passe mes journées prostrée devant tout ce que je devrais faire et ne fais pas. J'ai perdu confiance en moi, j'ai l'impression que je n'arriverai plus jamais à sortir la tête de l'eau et à reprendre en main ma vie et mon travail. J'en ai voulu beaucoup à mon mari de ne pas m'aider, je me sens très seule. Petit à petit je n'ai plus ressenti de désir pour lui, ni de curiosité, ni d'amour. Je me sentais trop seule. Je suis jeune, j'ai commencé à sortir beaucoup pour oublier, j'ai beaucoup d'amis qui m'aiment pour ma légèreté et ma joie, même si à l'intérieur tout est éteint, je n'ai plus de force. Je suis tombée très amoureuse d'un homme qui vivait avec sa compagne, c'est lui qui est venu vers moi. J'ai résisté au début (nous étions ensemble à l'étranger pour un travail commun) mais nous nous entendions tellement bien que j'ai craqué. Nous avons eu une histoire magnifique, et j'ai décidé en rentrant de quitter mon mari. La compagne de cet homme est partie de son côté. Là, cet homme s'est senti perdu, abandonné, et il n'a plus voulu me voir. Toute la force que m'avait donnée cette histoire que je n'avais même pas cherchée est tombée par terre. Jusque là j'arrivais à tenir debout, maintenant je ne dors plus, je ne mange plus… J'ai l'impression d'avoir perdu toute raison de vivre. Mon mari dit m'aimer, il semble prendre conscience de ce qui n'a pas été entre nous, mais en même temps il dit toujours ne pas pouvoir m'aider dans des choses concrètes, matérielles qui me minent. Je n'arrive plus à remplir le moindre papier, je me sens tellement dépassée par tout ce qu'il y a à faire. Je lui dis que c'est trop tard, que je veux vivre un vrai amour complice, mais je n'ai même pas la force de le quitter (un déménagement serait au dessus de mes forces). Je me sens totalement abattue. Je n'arrive plus à rien gérer, aucun papier, aucune facture. Je ne fais que penser à l'homme qui m'a quitté, avec qui des contacts se renouent. Je sais bien que la seule chose que je devrais faire, c'est régler mes histoires avant tout, mais je n'ai plus la moindre force. Tellement de deuils à faire ! Je voudrais que quelqu'un s'intéresse à ce que je dois faire, m'aide en me demandant jour après jour si j'ai réussi à avancer. Mes amis m'aiment mais le matériel les dépassent, ils attendent juste qu'enfin je me remette au travail, ils croient en moi mais je n'arrive pas à faire face. Désolée pour les répétitions, Merci de votre aide et de vos conseils !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


272324
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages