Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Deuil. faut-il pleurer un mort ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 06/09/11 | Mis en ligne le 14/04/12
Mail  
| 286 lectures | ratingStar_241174_1ratingStar_241174_2ratingStar_241174_3ratingStar_241174_4
J'ai lu : "toute naissance est condamnée à mort. La mort est une libération". Je respecte ce qui est écrit, c'est que la personne le ressent comme ça. Mais je ne comprends pas cela. Si les êtres avec qui nous avons partagé des choses ont été à la "bonne" distance avec nous (et nous aussi) … La mort d'un proche est très dure à vivre, mais elle n'est pas insurmontable. Dans le sens où nous nous sentons capables malgré tout, de vivre notre vie pour nous-mêmes. Si deux personnes ont eu une relation trop proche, trop fusionnelle. Ou bien, si un adulte a eu une emprise sur un enfant… Une fois que la personne n'est plus là, c'est un grand vide. Parce que l'on a trop vécu à travers cette personne. Soit en s'identifiant à elle (sur certains points). Soit en s'opposant à elle (mais pas forcément en l'affrontant). Mais une fois que l'on est seul face à soi même, dans ces cas-là, il faut prendre le temps de découvrir sa propre intériorité. Je crois que la sérénité vient avec le "détachement" affectif. (peut-être que les grands habitués des méthodes de méditation y arrivent ? ). En tous cas, pour ce qui est des nouveaux-nés, chaque individu, chaque histoire étant différentes, pourquoi seraient-ils. Condamnés ? En découvrant la vie, on découvre la plénitude, mais en même temps le sevrage, les frustrations, les limites, les interdits… Ces frustrations nous permettent de grandir, ce ne sont pas des "souffrances". "chaque naissance est condamnée à mort" : c'est notre statut d'êtres mortels dont il s'agit ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


241174
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages