Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Faire le deuil de son mari

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1404 lectures | ratingStar_122938_1ratingStar_122938_2ratingStar_122938_3ratingStar_122938_4

J'ai perdu mon mari il y a 14 mois de cela. Il avait 48 ans et cela faisait 26 ans que nous étions mariés et que nous nous aimions. J'ai trois enfants moi aussi mais grands déja.

Cela a été un cataclysme dans ma vie, dans notre vie.L'impression qu'on ne peut plus vivre. La culpabilité d'être là, de respirer, de manger, de parler alors que celui qu'on a tant aimé ne peut plus le faire.L'impression de ne pas avoir dit assez qu'on l'aimait.Ne pas avoir pu lui dire au revoir. Tout ça, comme vous, je l'ai vécu.

Combien de fois le film de ses dernières minutes s'est rejoué devant mes yeux. L'impuissance si grande devant ce qui arrive !

J'ai survécu à tout ça grâce d'abord à mes enfants qui ont besoin de moi, comme moi d'eux.Et puis parce que je me suis toujours dit que si quelqu'un me disait : "assied toi là et pleure, il va revenir" alors je le ferais. Mais personne ne m'a dit une telle chose.

Alors, je vis et je me dis que ce que je suis aujourd'hui, c'est à son contact que je le suis devenue. Son empreinte est sur moi comme moi j'avais déteint sur lui ; et c'est dans ce sens que je lui suis fidèle et que je le fais revivre.

Il n'aurait certainement pas voulu que je me laisse mourir ou que je me laisse aller Je sais qu'il est irremplaçable dans le sens ou je ne trouverai jamais personne comme lui. Depuis que j'ai compris cela je suis beaucoup plus sereine et je peux aller de l'avant.

Je ne dis pas pour autant que je suis toujours gaie, mais j'avance. Mes enfants sont heureux de voir que leur maman se fait de nouveau "belle" et a parfois le sourire et de plus en plus souvent.

On oublie pas la personne qu'on a aimée. Elle est une partie de nous, elle continue à vivre en nous et nous lui devons de la faire vivre Bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122938
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages