Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai besoin de votre aide!

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 314 lectures | ratingStar_236803_1ratingStar_236803_2ratingStar_236803_3ratingStar_236803_4
Au début je pensais m'en sortir seule, mais petit à petit je me suis engouffrée dans mon mal être, je ne supportais plus rien, j'étais toujours fatiguée, irritée par tout ce qui m'entourait (mari, enfants, amis, collègues, supérieur…) je n'avais plus de force, je dormai le jour et le faisait des insomnies la nuit…j'ai pris le taureau par les cornes, je me suis dit que ce que je vivais ne pouvais pas durer et que la vie ne devait pas être que souffrance, je me sentais devenir folle, personne ne me comprenait. J'ai donc choisi d'aller voir un psychothérapeute pour le côté confidentiel et de non jugement, le fait que je ne le connaisse pas m'a laissé la liberté d'exprimer ce que j'avais à exprimer, je n'avais rien a perdre mais tout à gagner. Un psychothérapeute laisse faire les choses à leur rythme. A l'heure actuelle, je suis sûre que c'est la thérapie qui m'a permis de m'en sortir, car après j'ai travaillé d'autres problèmes et j'ai beaucoup évolué et compris beaucoup de choses. La thérapie est une méthode qui permet de travailler sur les ressentis, les émotions, les comportements que nous adoptons face à des événements de notre vie. Ces émotions… sont exprimées lors de la thérapie et le thérapeute nous guide et nous écoute avec empathie, il amène des outils pour mieux exprimer et ainsi nous faisons des prises de conscience et des liens avec notre histoire et petit à petit nous comprenons comment nous fonctionnons. Lors du deuil je n'ai pas exprimé ma douleur, j'ai cachée ma souffrance, mes regrets, mon amour pour mon père… j'ai joué un rôle. La thérapie permet d'accéder à son être au plus profond de soi. Chaque thérapeute a sa méthode pour travailler le deuil (relaxation, visualisation, régression, verbalisation…) mais le résultat ne peut être que positif. La souffrance s'atténue au fur et à mesure des séances et on finit pas donner un sens à cette mort qui nous convient et ainsi la souffrance n'est plus. Sache que ton père sera toujours présent, il est toujours dans ton coeur, seul son corps n'est plus.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


236803
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages