Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me sens seul après la mort de mon frère

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 824 lectures | ratingStar_202012_1ratingStar_202012_2ratingStar_202012_3ratingStar_202012_4

Il ne reste que quelques minutes à ma vieTout au plus quelques heuresje sens que je faiblisMon frère est mort hier au milieu du désertJe suis maintenant le dernier humain de la terre On m'a décrit jadis, quand j'étais un enfantCe qu'avait l'air le monde il y a très très longtempsQuand vivaient les parents de mon arrièregrand-pèreEt qu'il tombait encore de la neige en hiver En ces temps on vivait au rythme des saisonsEt la fin des étés apportait la moissonUne eau pure et limpide coulait dans les ruisseauxOù venaient s'abreuver chevreuils et orignaux Mais moi je n'ai vu qu'une planète désolantePaysages lunaires et chaleur suffocanteEt tous mes amis mourir par la soif ou la faimComme tombent les mouches… Jusqu'a c'qu'il n'y ait plus rien… Plus rien… Plus rien… Tout ça a commencé il y a plusieurs annéesAlors que mes ancêtres étaient obnubilésPar des bouts de papier que l'on appelait argentQui rendaient certains hommesvraiment riches et puissants Et ces nouveaux dieux ne reculant devant rienÉtaient prêts à tout pour arriver à leurs finsPour s'enrichir encore ils ont rasé la terrePollué l'air ambiant et tari les rivières Mais au bout de cent ans des gens se sont levésEt les ont avertis qu'il fallait tout stopperMais ils n'ont pas compris cette sage prophétieCes hommes-là ne parlaient qu'en termes de profits C'est des années plus tard qu'ils ont vu le non-sensDans la panique ont déclaré l'état d'urgenceQuand tous les océans ont englouti les îlesEt que les inondations ont frappé les grandes villes Et par la suite pendant toute une décennieCe fut les ouragans et puis les incendiesLes tremblements de terre et la grande sécheressePartout sur les visages on lisait la détresse Les gens ont dû se battre contre les pandémiesDécimés par millions par d'atroces maladiesPuis les autres sont morts par la soif ou la faimComme tombent les mouches… Jusqu'à c'qu'il n'y ait plus rien… Plus rien… Plus rien… Mon frère est mort hier au milieu du désertJe suis maintenant le dernier le humain de la terreAu fond l'intelligence qu'on nous avait donnéeN'aura été qu'un beau cadeauempoisonné Car il ne reste que quelquesminutes à la vieTout au plus quelques heures, je sens que je faiblisJe ne peux plus marcher, j'ai peine à respirerAdieu l'humanité… Adieu l'humanité.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


202012
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages