Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'ai rien éprouvé à la mort de mon père

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 325 lectures | ratingStar_229253_1ratingStar_229253_2ratingStar_229253_3ratingStar_229253_4
Voilà j'ai quarante cinq ans j'ai été mariée, je suis divorcée depuis 5ans d'un homme sous la coupe de qui j'aie été pendant 20ans. J'ai fait 10 ans de psy pour m'en sortir, bien qu'ayant compris assez vite que j'avais reproduit le shéma de ma relation ave mon père qui vient de décéder. Mon père était un rapatrié d'Algérie, trés séduisant dans sa personnalité extérieure, avec les autres. Mais au sein de la famille c'était autre chose. Ma mère lui servait de bonne, il la culpabilisait de tout, et pour avoir la paix elle cédait. Nous les filles ( nous sommes deux ) c'était pareil, devant les gens il jouait les pères débonnaires, bien dans sa peau, nous flattant, disant que nous étions " ses trésors" . Mais dans la réalité du quotidien , c'était les humiliations, jamais directes , toujours dissimulées dans un discours trés adroit où il avait " tout fait pour nous" et que nous lui en étions redevables . Le père parfait. A la moindre trace de rebellion ou de doute de notre part, il devenait la victime, et racontait à qui voulait l'entendre que ses enfants ne l'aimaient pas, lui qui avait tout fait pour nous, qui était si bon , qui nous avait tant aidé. Sans doute cela vous parait il annodin , pourtant ça a détruit une partie de ma vie . J'ai choisis inconsciement un compagnon semblable. Heureusement il y a eu maman qui malgré le même traitement était gaie et nous faisait rire. Heureusement. Mon père est mort il y a deux mois . Je n'ai pas de peine du tout. Mais un immense soulagement. Je me demande si je suis normale d'éprouver ça. Je n'ai aucun amour pour cet homme. En partant il n'a eu aucun remort, et nous a même dit que sa maladie était de notre faute, que nous l'avions tué . Mon psy m'a dit que son comportement relevait de la perversité. Parmi vous tous et toutes y en a t il qui n'ait rien éprouvé à la mort d'un parent de ce type ? Avez vous eu des parents comme ça ? Je crois que j'aie juste besoin d' être rassurée sur mes sentiments. Je n'éprouve pas de souffrance du tout de sa disparition.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


229253
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages