Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'arrive pas à faire le deuil de ma grand-mère

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1031 lectures | ratingStar_223393_1ratingStar_223393_2ratingStar_223393_3ratingStar_223393_4
Ma vie a basculé en mars dernier. Ma mère a décidé de quitter le foyer familial pour se réfugier chez ma grand-mère : la vie avec mon père et moi lui était insupportable (malgré que nous ne soyons pas de si mauvais bougres!). S'en suivirent 6 semaines d'enfer : convocation chez un juge (avec accusations terribles et blessantes au possible, surtout venant de sa propre mère!!!), haine de toute ma famille et de ma grand-mère. Ma grand-mère a toujours été là pour moi. Elle se comportait comme une vraie maman (et Dieu sait que j'en avais besoin, vu comment ma mère faillissait à ce rôle), m'aimait, me calinait, était toujours juste et de bon conseil. Elle était fière de moi et m'appréciait comme j'étais : c'était mon pilier! Le 1er avril 2008 (quelle ironie), elle nous a quittés. Problème: la dernière fois que nous nous sommes parlées (alors que je téléphonais chez elle dans une enième tentative pour arrêter la folie destructrice de ma mère), nous nous sommes fâchées. Elle m'a dit des choses affreuses : qu'elle me détestait, que j'étais morte pour elle et qu'elle ne voulait plus jamais rien avoir à faire avec moi!!!! Je me suis retrouvée le 1er avril à 23h00, devant le cadavre de ma grand-mère sans pouvoir lui dire que je regrettais et que tout ce qui s'était passé ne changeait rien à l'amour que je lui portais...Ma famille étant toujours haineuse à mon égard, j'ai dû présenter des excuses collectives afin d'avoir le droit d'assister aux funérailles. Et à ces funérailles, je n'ai pas eu voix au chapitre et j'étais transparente pour les autres. Lorsque le moment est venu de vider sa maison, je n'ai pas pû y entrer une dernière fois, ni emporter de souvenirs d'elle...ma famille me l'a interdit, prétextant que j'avais été mauvaise envers ma grand-mère. Jamais je n'aurais imaginé un tel scénario, même dans mes plus horribles cauchemars. Aujourd'hui, un an après, je n'arrive toujours pas à regarder les photos de ma grand-mère, ni à penser à elle sans fondre en larmes. Parfois, je rêve d'elle et chaque fois, elle crie, me dit des horreurs et est en colère. Je n'arrive plus à avancer sans mon pilier et je suis désemparée. Mon papa est mon autre pilier. J'ai 24 ans et je ne veux pas quitter mon père; cela reviendrait à le laisser avec ma mère (et je sais qu'elle lui fait du mal autant qu'à moi) et à prendre le risque de le perdre lui aussi. Je voudrais pouvoir le kidnapper et l'emmener loin, pour que jamais ma mère ne puisse nous séparer, comme elle m'a séparée de ma grand-mère. Je sais que j'ai l'air d'une folle, mais mon père est tout ce qu'il me reste...
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223393
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages