Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne sais pas comment résoudre les problèmes des autres

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 292 lectures | ratingStar_215861_1ratingStar_215861_2ratingStar_215861_3ratingStar_215861_4

À peine ai-je fait le serment de ne plus me mêler d'aucune affaire (je me suis fâchée avec une amie que j'ai énormément aidée chaque fois qu'elle en avait besoin et qui maintenant me rejette en me reprochant d'en avoir trop fait et qu'elle n'était pas ma bonniche en requiérant moi aussi son soutien) , qu'hier soir la mère d'une amie d'enfance (décédée il y a 10 ans) m'appelle car elle aimerait que je l'aide à coincer sa voisine qui lui fait des vacheries. Seulement voici : 1) J'habite Poitiers, elle à Paris 2) Les situations, les déplacements que je ne contrôle pas ou que je n'ai pas planifiés à l'avance, bref l'improvisation, ça me met très mal à l'aise 3) Pourtant elle est seule, divorcée et coupée de toute sa famille depuis longtemps et d'avoir perdu sa fille inspire sinon de la pitié, du moins de la compassion et un respect 4) C'est également quelqu'un d'autoritaire qui a des idées bien arrêtées. Comme je suis au chômage, et donc instable, elle ne se prive pas de me critiquer et de me donner des leçons de morale. Ce qui ajoute à ne pas avoir envie d'y aller 5) J'ai déjà passé quelques jours chez elle en 99 (de façon prévue) , mais ça s'est moyennement bien passé : elle n'arrêtait pas de me comparer à sa fille décédée, ça se comprend quelque part mais bon quand même… 6) J'ai ma vie et d'autres obligations, et pas beaucoup de sous (même si elle m'a promis de me rembourser les frais de déplacement). J'ai promis à une autre amie d'enfance (commune à Alex, la défunte, et à moi) de la recevoir 2 jours chez moi, mais je sais que la maman d'Alex ne l'aimait pas et je ne peux pas lui dire non plus que je reçois cette amie, elle le vivrait comme une trahison. Je suis au milieu de tout ça et je ne parle jamais à mon autre amie de la correspondance que j'ai toujours un peu avec la maman d'Alex, c'est délicat ! Question : Comment refuser sans la froisser ni lui laisser croire non plus qu'elle a "toutes les excuses" du fait du deuil de sa fille ? Et sans moi-même culpabiliser, ni passer pour une lâche et une égoïste ? Je suis très serviable, c'est vrai, mais je ne me sens quand même pas la Princesse Diana ni Mère Thérésa ! Je ne peux pas porter et résoudre tous les malheurs du monde ! J'ai aussi mes limites et je ne peux pas tout faire ni être partout à la fois ! Même si ça peut vous sembler incohérent, avec la gueule de mon ancienne amie dont j'ai parlé au début…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


215861
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages