Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je pense encore à ma grand-mère 5 ans après son décès

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1445 lectures | ratingStar_226221_1ratingStar_226221_2ratingStar_226221_3ratingStar_226221_4
J'ai longtemps hésité avant de revenir sur ce forum... cela fait maintenant 5 ans, et peut être que quelques personnes trouveront déplacé que 5 ans plus tard, je vienne encore parler du décès de ma grand-mère et en semble toujours autant affecté. mais le message d'anniversaire du jour où tu nous a quitté est comme un petit rituel qui me permet de sentir que je te parle directement, et il n'y a pas de compétition dans la douleur. Cela fait 5 ans que tu es partie, 5 ans que les souffrances des derniers mois de ta vie ont été arrêtées pour toujours. Et même si nous avons tous avancés dans nos vies, et que bien sûr tout le monde est conscient que tu as eu une vie heureuse et bien remplie, quand on perd une personne si chère, on sent toujours que c'est trop tôt. La douleur que l'on ressent quand on parle de toi, et de ce manque, est moins forte, bien sûr, mais elle est toujours là. Tu es toujours dans nos discussions et dans nos souvenirs, mais avec le temps, on ne retient que les bons moments et on efface, peu à peu, ces derniers mois qui furent si terrible. Et on regrette, aussi, de ne pas avoir assez dit qu'on t'aimais, de ne pas avoir pris assez de photos... Pour moi, la vie a repris son cours, après des années de luttes, des moments très sombres et beaucoup d'évènements pas très joyeux. Petit à petit, je me reconstruis, j'apprends à respirer et à profiter de la vie, je vois beaucoup de choses sous une autre facette aujourd'hui. Je me souviens d'il y a quelques années où j'étais venu sur ce forum, avec un message beaucoup moins positif; mais avoir (enfin !!!) trouver la quiétude dans ma vie ne referme pas cette douleur, et souvent je me mets à m'imaginer que tu es encore parmi nous, et que je peux te raconter tout ça de vive voix. Que tu puisses me voir, justement, complètement serein, bien dans ma peau et le cœur rempli de projets. Et que tu puisses rencontrer celle qui partage ma vie, car j'aurais tant aimé que tu fasses sa connaissance. Bref, ton piou piou a bien grandi mais ne t'oubliera pas, parce que comme je te l'avais écrit un jour sur une carte, "ce que je suis, je te le dois", et la plus belle chose que je pourrais faire pour te rendre hommage est bien de vivre, en essayant d'être toujours juste, et généreux avec ceux que j'aime comme tu me l'as appris. Et c'est aussi de cette manière, par ta philosophie de vie et tes attentions, que nous essayons de faire perdurer depuis ton départ, que quelque part, tu es toujours parmi nous...
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


226221
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages