Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis devenue hypersensible depuis la mort de notre mère

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 885 lectures | ratingStar_228347_1ratingStar_228347_2ratingStar_228347_3ratingStar_228347_4
Je vous confie mon message sans espérer forcément une réponse ou même une lecture. Mais je crois que cela pourra me soulager. Nous sommes trois grands enfants. J'ai 26 ans, mes frères 20 et 17 ans. Il y a quatre ans, nous perdions notre mère d'un cancer contre lequel elle a lutté pendant 10 ans. Depuis, chaque passage de l'ancienne à la nouvelle année est un peu difficile. Ce soir, j'ai appris que mon plus jeune frère avait eu un accident: ses doigts ont été broyés par la chaîne de sa moto, il se fait opérer demain; on lui enlève deux phalanges à la main gauche. Tous les quatre, avec notre père, on essaie de se dire que ce n'est pas la fin du monde, que ç'aurait pu être pire... Mais ce que, personnellement, je ne gère pas bien, c'est la souffrance violente que cette nouvelle a produite; je ne suis plus dans le 1er janvier 2007, je transpose ma douleur d'il y a quatre ans, ce désespoir et cette révolte. Je ne suis plus qu'un foyer de larmes et je ne sais pas comment apaiser ce chagrin. Au moins, le fait de le dire m'aura permis de le sortir un peu de moi. Un deuil, c'est très long à faire, et on reste réactif, hypersensible même longtemps après. Je tolère mal que notre noyau familial soit encore mutilé. Je tolère mal que mes frères, auquels je tiens comme à la prunelle de mes yeux, puissent être atteints dans leur chair. J'éprouve un très fort sentiment d'injustice, et cela fait du bien de pouvoir le dire. Je sais que la vie va continuer, que mon frère pourra quand-même continuer à apprendre son métier de cuisinier, dans lequel il est bon et qui lui plaît. Mais mince, si je me laisse un peu aller et cesse d'être la grande soeur qui a toujours rassuré, protégé et bercé à la mort de notre mère, là, j'ai envie de me rebeller et de dire que parfois, la vie est quand-même vache.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


228347
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages