Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'absence...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 27/07/11 | Mis en ligne le 09/04/12
Mail  
| 193 lectures | ratingStar_238872_1ratingStar_238872_2ratingStar_238872_3ratingStar_238872_4
Et oui je crois que les cordonniers sont les plus mal chaussés… En effet il est difficile pour moi de reconnaître que faire son deuil s'est passer par différentes phases. Je pensais que durant ces 6 mois, où j'ai accompagné mon papa, ce deuil me serait plus supportable, de plus nous avions bien préparé mon petit garçon (suivi psycho, livres…) , car je ne voulais pas qu'il vive ce que j'avais vécu auparavant… En effet peu de temps avant le départ de mon papa, il a pu nous exprimer ses choix face à sa fin de vie, nous avons pu tous l'entouré au domicile, se donner les uns les autres tout l'amour que nous nous portions. Mon papa m'a bien exprimé qu'il avait trop souffert et que maintenant il était temps pour lui de partir… Il me demandait de l'aider car malgré les énormes dose d'antalgiques qu'il recevait sa douleur était insupportable. Il a été très difficile pour moi de dire à mon père que je ne pouvais moi même l'aider… De plus le médecin de l'hospitalisation à domicile ne pouvait entendre notre requête. Le dernier week end avant qu'il ne décède fut l'enfer pour nous tous. Pour ma part en tant que soignante j'étais plus qu'impuissante, mon papa regardait cette perfusion et me lançait des regards insistants pour que je l'aide à partir… Heureusement notre médecin traitant nous a aider et enfin mon papa a pu partir dans la sérénité et l'apaisement entouré des siens… Mais voilà pour moi tout ce que cette maladie a détruit. J'ai perdu mon papa, mais j'au aussi perdu mes convictions par rapport à mon métier. Mon projet depuis l'âge de 15 ans était de travailler en soins palliatifs, mais cette expérience m'a montrer les limites de la médecine face à la prise en charge de la douleur…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


238872
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages