Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon amant fait face à un décès

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 25 ans
Mail  
| 1360 lectures | ratingStar_122808_1ratingStar_122808_2ratingStar_122808_3ratingStar_122808_4

J'ai eu une relation avec un homme qui s'apprête à se marier, elle a duré 5 mois par intermittence. Son futur beau père est décédé jeudi suite à un cancer (il était condamné depuis quelques mois et sa mort été annoncé). Mon ex amant dont je suis malheureusement tombée amoureuse m'avait annoncé 1 semaine auparavant, son mariage avec sa compagne un jour après sa demande donc avant ce décès. On avait mis alors fin à notre relation 15 jours auparavant. Je l'ai très mal pris, car je ne voulais rien savoir de sa vie et m'étaler son bonheur devant mes yeux m'a beaucoup fait de mal. J'ai donc passé une semaine précédente très dure, où je lui montrais que j'étais en colère et blessée. Mais avec l'évènement du décès, il n'a pas pu me parler, c'était pourtant son intention, car en partant précipitamment jeudi soir pour rejoindre sa belle famille, il a pris le temps de me dire qu'il comptait me parler ce soir mais qu'il devait partir le soir même et qu'il était désolé. Il était désemparé face à cette nouvelle, bien que qu'il devait s'y préparer.Je ne l'avais jamais vu comme ça Le voir comme ça m'a encore plus fait souffrir, et une sorte d'empathie s'est emparée de moi depuis (et c'est difficilement vivable). Je ne peux m'empêcher de voir et de m'imaginer la scène de son arrivée dans la famille 10 minutes après la mort, l'enterrement (ses pseudos facebook n'aidant pas non plus). Je ne peux pas m'empêcher de ressentir une certaine douleur pour lui et je ne sais pas comment y faire face. De plus, cela peut paraitre égoïste, mais cette homme m'a fait et me fait encore beaucoup souffrir, j'ai besoin de ses explications et d'une conversation avec lui, mais avec cette évènement cela repousse l'échéance et c'est bien normal. Je serais patiente mais j'estime avoir droit à une explication de sa part dans tous les cas. Je compatis pour son malheur et sa douleur, j'en suis moi même affectée, mais chacun voit midi à sa porte, et les douleurs ne peuvent pas être comparées. Qu'en pensez-vous ? La conversation aura t-elle lieu ? Comment réagir ? (nous nous sommes pas parler la semaine dernière, ni dit bonjour car je ne pouvais pas personnellement) Comment gérer ces deux situations ? Je ne peux dans tous les cas pas lui demander de me parler et je dois attendre que ça vienne de lui, mais j'ai pourtant énormément besoin de cette conversation. J'ai peur de me retenir de lui dire les choses qui me tiennent à c&oelig ; ur sous prétexte qu'il vit quelque chose de dur (je vis aussi quelque chose de dur). Je voudrais lui témoigner mon soutien (ça a déjà été fait jeudi soir ou je lui est envoyé un texto en lui disant bon courage pour le WE et que j'étais désolée pour ce qui lui arrivait). Je voudrais lui dire que j'espère qu'il tient le coup. Mais tout le monde me conseille de le laisser gérer tout seul sa douleur, il a des gens qui le soutiennent et d'autres à soutenir (notamment sa future femme). Et que lui dire que je le soutien, ne ferait que lui rappeler que je suis toujours là et implicitement il me doit encore quelque chose. Comment réagir face à ça ? Des conseils ? (Je lui en voudrait énormément si dans sa tête c'était " ma douleur et plus grande que la sienne, ses petits problèmes de petite fille amoureuse je m'en fiche, elle n'a pas a avoir d'explication") Je ne veux en aucun cas que ce décès soit une excuse pour lui !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122808
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages