Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pour la presentatrice - côté cuisine

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 194 lectures | ratingStar_268579_1ratingStar_268579_2ratingStar_268579_3ratingStar_268579_4
Je trouve l'acharnement consensuel sur la malheureuse Corine Aigon un peu excessif. Certes son comportement d'enfant gâté égocentrique est souvent agaçant. Mais de là à lui reprocher sa gaîté…Si un rien la fait rire, tant mieux ! Elle n'a pas à porter le deuil de la disparition de BABS, dont elle n'a pas été l'assassin, pas plus qu'Eric Roux. Si tant est qu'il y ait eu meurtre ; ce peut-être un suicide, voire une euthanasie. Je laisse le soin au Commissaire Magret ou au Commissaire Navarin de mener l'enquête. Si cette émission permet de démontrer que cuisiner peut se faire dans la joie et n'est pas la corvée imposée à des ménagères soumises à l'esclavagisme macho, ce ne sera sans doute déjà pas si mal…Même s'il s'agit probablement d'une imposture, car je suppose qu'hors caméra les chefs accablés de soucis de personnel, de fournisseurs et de fisc réunis, prisonniers d'un carcan de réglementations ne cuisinent pas toujours dans la liesse et l'allégresse. Mais s'ils se prêtent à cette comédie, c'est qu'ils y trouvent -ou pensent y trouver- leur compte. Quant au manque de rigueur souvent souligné à juste titre par Mr Hulot, il est sans nul doute le fait d'une équipe et non de la présentatrice uniquement. Je m'aperçois aussi que les critiques les plus virulentes envers le fond et la forme de la prestation de Corine Aigon émanent de foromeurs peu exigeants, c'est le moins qu'on puisse dire, sur le fond et surtout la forme de leurs propres interventions. Quant à moi, je ne vois aucun inconvénient à ce que Corine plaisante avec le chef sur le partage des tâches, Je ne prends cette émission que pour ce qu'elle est, un simple moment partagé au sein d'un établissement avec un chef avec lequel on se sent plus ou moins d'atomes crochus, et que l'animatrice tente avec plus ou moins de bonheur de mettre en valeur. Pour perfectionner nos talents culinaires, appuyons nous plutôt sur les livres et surtout nos expériences pratiques où nos erreurs nous en apprennent au moins autant que nos réussites ! Et c'est ainsi qu'Allah est grand, comme disait Vialatte…
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


268579
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages