Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pour surmonter la perte de mon premier enfant, j'ai eu recours à un psy

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 915 lectures | ratingStar_10283_1ratingStar_10283_2ratingStar_10283_3ratingStar_10283_4

Je suis dans le même cas, Thalya est décédée a quelques heures de sa naissance ça fera 4 ans en juillet. 3 mois aprés son décés je suis retombée enceinte, ma jolie Klara a presque 3 ans. Aujourd'hui je suis de nouveau enceinte de 6 mois d'un petit garçon. Perso je pense avoir réussi a faire la part des choses grâce a l'aide de mon psy qui m'a suivit toute ma grossesse, pour ne pas faire de transfert et accepter sa propre identité car Klara n'est pas thalya et ne la remplacera jamais. Je ne garde pas un bon souvenir de la naissance de klara car j'ai revécue la naissance de thalya, j'étais très heureuse, soulagée de l'entendre pleurer mais les premiers jours en la regardant je pleurais. La naissance d'un autre enfant après celui décédé est très particulière, les sentiments sont confus, on se sent un peu perdu entre deux mondes. Évidement j'ai aimé mes enfants des le du test de grossesse, cependant je sais très bien que sans l'aide des psys, j'aurais pu être différente avec Klara. Klara sait qu'elle a une grande soeur au ciel, toutes les deux semaines elle lui apporte des fleurs a son jardin (cimetière) , elle sait que thalya fait partie de la famille mais qu'elle est dans le ciel et pas avec nous. L'amour que je porte a Thalya est différent de celui que j'ai pour klara mais tellement infini. Les années passent et je la pleure toujours, le vide que j'éprouve est toujours aussi immense. Avant quand on perdait un enfant il n'y avait pas de soutien, on en parlait pas, fallait oublier, vite tourner la page et surtout ne plus en parler a personne. Je pense que ta maman n'a pas fait son deuil, je comprends ce que tu as pu ressentir pendant ton enfance et même aujourd'hui, mais je pense vraiment que c involontaire de la part de ta mère. Du faite de n'en n'avoir jamais parlé, elle tout garder pour elle et n'a pas avancé dans son deuil. Elle a certainement voulu reprendre une vie "normale" en mettant au fond de sa mémoire ce bébé qu'elle a perdu, seulement on peut avoir d'autres enfants, un travail, et tout le reste et que le temps se soit arrêter au décès… la vie a continuer d'une façon mais sans être vraiment la… Je ne sais pas si tu comprends. Tu vois je suis enceinte d'un garçon et ben j'ai peur de l'aimer moins, j'ai peur de ne pas m'attacher a lui, comme j'aime Klara a "double dose" je me demande si j'arriverais a lui donner la même quantité d'amour même si je l'aime déjà tellement. Perdre un enfant remet en question beaucoup de choses pour les autres qui vont arriver après que ce soit l'amour qu'on va leurs donner, le comportement qu'on va avoir envers eux, la place qu'il vont avoir dans la famille, tout ceci est un travail immense pour la mère, s'il n'est pas fait alors je pense qu'ils en subissent les conséquences, comme toi par exemple. As tu pensé a en parler avec ta mère, je sais bien que tu as 31 ans mais peut être qu'en lui expliquant ce que tu ressens alors elle se confiera a toi, et peut être que toi tu seras un peu plus apaiser, même si on ne peut pas refaire une vie mais tu as quand même la tienne a construire.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


10283
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages