Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se préparer à un deuil

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1307 lectures | ratingStar_122909_1ratingStar_122909_2ratingStar_122909_3ratingStar_122909_4

Mon papa est décédé le 13 octobre j'ai pu lui dire au revoir (il était inconscient) quelques heures avant sa mort à l'hopital. La veille de son décès, il en avait marre et faisait la gueule. Je l'ai senti qui lachait prise, il ne regardait plus personne. A l'hopital, je lui ai chuchoté à l'oreille : "papa, je t'aime, tu as été le plus formidable des papas, tu peux partir en paix." Il est mort quelques heures plus tard, je n'étais pas là mais ma mère m'a expliqué le moment de son départ : il avait du mal à respirer, était sous morphine intense, inconscient. Il a soudain ouvert les yeux, et à regarder les gens autour de lui (avec son regard et non, le regard dans le vide) , il a inspiré profondément, tout son visage s'est détendu et il a soupiré une dernière fois. Lui qui m'a toujours dit être curieux de la mort, qu'a-t-il vu ? Enfin… j'ai donc enterré mon père, enceinte de 8mois et demi. Je caressais mon ventre comme pour me donner du courage. Puis comme ma cesarienne etait prévue 4 jours apres l'enterrement, je me suis autorisée 2 jours pour pleurer et les deux autres jours, pour me préparer et me réjouir. Cela fait 5 mois. Les choses se sont bien passées : j'aurais pu faire une dépression, etc. Rien, tout s'est bien passé (excepté la douleur, la peur liée à la première maternité) … Les gens me gettaient quand meme, ils ont eu des reactions bizarres avec moi, j'ai été décues par mes soeurs et par ma mère mais que pouvaient elles faire ? Elles n'ont pas su se rejouir vraiment, elles avaient peur de me parler… A présent, avec le recul, je me rends compte que je n'ai pas fait mon deuil du tout, j'ai rangé ma peine dans un tiroir, pour pouvoir apprécier la naissance de ma fille. Puis les jours ont passé et j'ai parfois pleuré mais j'étais tres génee de pleurer devant ma fille (je lui ai expliqué et lui ai parlé énormément) … Je vais chez une psy maintenant car je VEUX sortir ma peine MAINTENANT ! J'ai tellement peur que cela me pète à la figure plus tard. Je suis contente et étonnée d'avoir eu la force de séparer les deux expérience mais je n'ai pas pu les vivre pleinement et ressentir les choses que je devais ressentir, je ne me suis rien autorisée et j'ai vécu au jour le jour.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122909
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages