Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Trois ans deja... - deuil

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 24/04/13 | Mis en ligne le 04/06/14
Mail  
| 787 lectures | ratingStar_530178_1ratingStar_530178_2ratingStar_530178_3ratingStar_530178_4
Cinq ans déjà… Que mon père s'est tué dans un accident de moto. Et c'est ma faute. A l'époque, j'avais sept ans, et avais fait une "crise" à mon père et à ma mère pour aller au fast-food. Ce qu'on est con quand on est jeune. Bref, on s'est mis d'accord pour prendre des menus à emporter, et mon père y est allé, à moto car c'est plus pratique. Ma mère persiste à me dire qu'on ne s'était pas disputé, qu'on avait proposé ça tous ensemble. Je ne sais pas si je dois la croire. J'ai mes souvenirs, et peut-être qu'elle dit ça pour me protéger, je n'en sais rien… Plus ou moins une heure plus tard, alors que ma mère commençait à s'inquiéter alors que je ne m'en apercevais même pas, on sonne à la porte. Un gendarme. Quand j'y repense, ma mère devait avoir compris que quelque chose de grave était arrivé. Moi pas, trop petite et pensant que ce genre de choses n'arrivait qu'aux autres. Je ne vais pas m'éterniser là dessus, il y aurait trop de choses à dire. Je vais revenir au présent. J'ai grandi, je comprends beaucoup plus de choses. Je sais faire semblant et ne faire confiance qu'à moi même. Enfin… Je suis une fille qui a toujours la pêche, qui fait toujours des blagues, même quand ça ne va pas. "Voir tout en positif"; ma mère dit toujours ça. Il faut apprendre à encaisser les coups durs. Et regarder toujours devant. J'ai longtemps regardé derrière, en me remémorant ma "vie d'avant". Mais maintenant, je pense à mon avenir, car je sais que comme ça, il sera fier de moi, et ma mère aussi. Il faut apprendre à se découvrir des passions, des occupations pour faire son deuil. D'ailleurs, pour ma part, je pense que je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui sans cet événement. Aussi, je déteste quand des gens qui viennent de découvrir que votre père est mort vous prennent ensuite en pitié. S'il-vous-plait, essayez tous de ne pas faire ça si on me lit. Je reviens sur la "positive attitude"; je pense que je préfère que mon père soit mort, et qu'il soit heureux - je veux dire, qu'il n'ait pas souffert - plutôt qu'il soit en vie, qu'il ne puisse plus bouger, réduit à l'état de légume, et qu'il soit malheureux. C'est ma vision des choses. Je passe un peu d'une chose à l'autre, j'en suis désolée. Je ne sais pas pourquoi j'ai écrit ça, pourquoi je m'obstine à vouloir le poster. En tout cas, j'espère que mon expérience pourra servir à d'autres. Il faut être courageux pour la personne décédée. Love you, dad. >
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


530178
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages