Histoire vécue Perte d'un proche > Deuil      (1994 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une pensée pour toi Maman

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1261 lectures | ratingStar_132538_1ratingStar_132538_2ratingStar_132538_3ratingStar_132538_4

Maman, C'est bizarre en ce moment ce sentiment de revenir 4 ans en arrière peut-être que c'est du au fait de faire le tri encore dans les affaires. Ce sont surtout les odeurs… ton odeur… je n'arrive toujours pas à jeter tes vêtements j'ai besoin quelques fois de les revoir… de les sentir. Voilà je suis un peu choutée ajd j'ai demandé au doc de Mimi (qui a une bronchite ? !) de me donner du S*ympathil parce que j'ai à nouveau eu des soucis pour respirer à cause de mes angoisses. Mis à part cela je suis contente de renouer avec Séverine elle m'avait beaucoup soutenue pdt ta maladie et a ton départ mais je me suis braquée au moment du divorce parce qu'elle avait pris le parti de Fabrice mais c'est malgré tout ma meilleure amie et puis j'en ai un peu marre de me battre avec les gens alors j'essaie de passer l'éponge maintenant. Hier j'ai encore eu mes agoisses de mort, j'ai cru que c'était le moment que je te rejoigne mais non… et tant mieux… j'ai tellement peur de partir moi aussi trop vite… de laisser Margaux. Parfois pourtant, tu le sais j'ai très envie de te rejoindre, je me demande "à quoi bon ? " depuis que tu es partie je ne me sens plus jamais seule dans un sens mais j'ai quand même la sensation d'être seule au monde (c'est vrai c'est paradoxal). Alors parfois oui je voudrais avoir le courage de te rejoindre mais ça passe dès que je pense à Mimi. Tu sais si tu le pouvais j'aimerais tellement que tu me fasses un signe, savoir que tu es là… souvent quand je rêve de toi je sais que tu es malade mais tu ne meurre pas… c'est dur de me réveiller et de constater que tu n'es pas là. Tous les jours au lever et au coucher de Margaux je repense à ta voix quand c'est toi qui me réveillait… c'était bon… je lui dit tous les soirs la phrase que tu me disais "bonne nuit, fais de beaux rêves, je t'aime… un bisou". Ca me fait chaud au coeur c'est aussi une autre de mes madeleines de Proust… Ce qui est particulier aussi depuis ton départ, et je l'avoue, un peu déroutant parfois c'est de te connaître en tant que femme et pas seulement en tant que maman. Je connaissais déjà les évènements auxquels tu avais eu à faire face, ce contre quoi tu t'es battue, j'en sait plus maintenant et je peux le dire "c'est pas juste" tu aurais du avoir le droit de profiter de la vie, je crois que tu avais lourdement payé ton tribut ! … et nous aussi ! En tous les cas, et pour en finir ajd MAMAN JE SUIS FIERE DE TOI, FIERE D'ETRE TA FILLE. TU AS MARQUE LES GENS PAR TA GENTILLESSE, TON INTELLIGENCE, TA FORCE… TU ES CE QU'ON APPELLE QUELQU'UN DE BIEN ET A JAMAIS… JE T'AIME Je sais que ça ne doit pas beaucoup de te plaire que je vienne ici parce que tu n'aimes pas ce genre de (ce que tu appellerais) "déballage" mais c'est le seul moyen de te parler, je n'arrive pas à écrire sur un cahier (j'ai trop peur que Hugues tombe dessu et trouve cela ridicule) et je n'arrive pas non plus à te parler au cimetière. C'est vrai je le fais chaque jour mais pas à haute-voix pas clairement et ça me fait du bien de le faire ici… et comme tu as pu le remarquer les gens d'ici sont bienveillants… A plus tard.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


132538
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

26 ans mais beaucoup de mort autour de soi - deuil

image

Salut Guillermo, Je suis désolée pour tout ce qu'il t'arrive… Ce que tu racontes m'est familier. J'ai perdu ma grand-mère il y a un mois et je suis moi aussi angoissée. La spasmophilie est une manifestation de l'angoisse, je ne fais pas de...Lire la suite

Comment gerer le deces de ma mere - deuil

image

Bonjour. Mon histoire est un peu differente de la votre. J'ai perdu ma mere a l'age de 4 mois (elle n'avait que 30 ans). Jusqu'à envron 9 ans j'était une enfant enfermée sur moi même je parlai très peu et refusais de manger et je manquai de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages