Histoire vécue Perte d'un proche > Disparition      (728 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment avoir des signes des nos chers disparus

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin - 10/02/12 | Mis en ligne le 18/06/12
Mail  
| 342 lectures | ratingStar_269241_1ratingStar_269241_2ratingStar_269241_3ratingStar_269241_4
Bonjour a tous, j'ai été très touchée par plusieurs de vos post qui m'ont rappellé quelque souvenirs, je n'ai pu m'empecher d'ajouter mon petit grain de sel. Moi aussi j'ai perdu mon meilleur ami il y a quelque année (décédé d'un LUPUS a l'age de 18ans). Pendant longtemps j'en ai beaucoup souffert. Je me noyais dans mon chagrin chaque 18 du mois (date d'anniversaire de sa mort). Mais je sais qu'il m'envoyait souvent des signes, j'ai dû en rater pas mal car j'étais si éffondrée de sa disparition à l'époque. Il se manifestait le plus souvent dans mes rêves, et ça me faisait un bien fou. Celui dont je me souviens encore le plus clairement était un flash, qui n'a duré qu'une demi seconde je crois, j'ai vu un téléphone portable en gros plan s'illuminait dans ma tête, deux mots étaient affichés dans un message qu'il m'envoyait : "je t'aime". Je me suis reveillée subitement, et dieu que j'ai pleuré d'émotion. Je me rappelle aussi d'un songe ou il avait prit l'apparence d'une statue, il faisait nuit, et on est resté planté là à discuter de tout et de rien. A la fin de la conversation il s'est rechangé en pierre, et je me suis réveillée, une fois de plus, les larmes aux yeux, comme submergée d'amour. Le pire c'est quand je le sens entre mes doigts, palpable, une nuit je l'ai pris par le cou et lui répétais d'un air enjoué que j'étais désolée de je ne sais quoi. Lui pleurait, essayant de cacher ses larmes dans un sourire. Ça m'a bouleversé. Une nuit, il m'a joué "petite marie" a la guitar (il revait de savoir jouer et adorait francis cabrel). Dans mon rêve j'étais écroulé par terre a quelque metres devant lui et je pleurais toute les larmes de mon corps. Le lendemain quand je suis allée voir les paroles sur internet, j'ai ressenti un pincement au coeur si fort… "Petite furie, je me bas pour toi, Pour que dans dix mille ans de ça. On se retrouve à l'abri, sous un ciel aussi joli. Que des milliers de roses.." "Petite Marie, m'entends-tu ? Je n'attends plus que toi pour partir … " Une autre fois, c'était dans les couloirs du lycée, (on était dans la même classe, sans cesse bras entre lacés) il y avait une foule pas possible et par je ne sais quelle raison je me suis détachée de lui et en une fraction de seconde je le voyais séloigner a travers les gens qui m'entrainaient dans le sens inverse, puis je les perdu de vu, j'étais terrifiée. Enfin bref je vais arreter avec mes histoires oniriques, surtout que je pourrais en écrire des pages !!!! Je remarque que dans tous mes rêves, il fait nuit, si quelqu'un peut m'éclairer sur ce point, je ne me souviens pas d'un seul rêve se dérouler dans le jour. Je ne comprends pas réel le sens de chaque apparition, mais chaque matin en me revisionnant les images, j'ai comme des papillons dans le ventre. Puis il y a aussi je pense, les signes au quotidien. Un exemple flagrant, de son vivant, quand je portais mes boucles d'oreilles rondes argentés, elles étaient si fines et si fragiles qu'il n'avait qu'une envie, c'était de les broyer entre ses doigts. Clairement un jour il m'a dit : "un jour je les casserai" Qq mois après son décès ça n'a pas manqué, alors que j'étais en pause entre deux cours, j'ai taté mon oreille droit furtivement, et ma boucle était très clairement tordu en L. Je ne m'en été même pas rendue compte. Seule, j'ai acquiescé un sourire, et je suis partie, toute joyeuse rejoindre ma classe. J'ai eu plusieurs expériences similaires dont je ne me souviens plus, ça fait tellement longtemps. Je sens parfois son parfum flotter dans les airs élolita lempika", des frissons me parcourir le long du corps en pensant a lui… Merci de em'avoir lu c'est une thérapie pour moi d'écrire, ça me vide de toutes mes pensées. La mort nest que la traversée du monde comme des amis traversent les mers. Ils continuent de vivre chacun dans le cur de lautre. Car ils doivent être présents, ceux qui aiment et vivent dans lomniprésent. Dans ce verre divin, ils nous voient face à face et leur échange avec nous est libre autant qu'il est pur. Tel est le réconfort des amis dont, même si l'on peut dire quils meurent, lamitié et la compagnie, sont, dans le meilleur des sens, toujours présentes parce quimmortelles.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


269241
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma chienne est morte - le coin des disparus

image

Bonjour Amla, Je suis profondément désolé pour la peine que tu as. Sache que moi aussi j'ai perdu "ma vie", Finoa dans un tragique accident il y a un peu plus de 2 mois et demi. Je suis donc passé par là où tu passe. Et te dire que ça va...Lire la suite

Au dela de la vie .gay fantastique

image

Chapitre 28 : Comme un air de ressemblance. 30 juin 2021, Centre de l'alliance, 8h00 : – Dépêche-toi de te préparer !! Jace était habillé d'une chemise blanche et d'un pantalon noir. Ses cheveux étaient peignés vers l'arrière et ses yeux...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Hommage à Vincent, combattant contre la leucémie
Voir tous les  autres témoignages