Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Avec le temps le chagrin devient plus silencieux

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1446 lectures | ratingStar_28997_1ratingStar_28997_2ratingStar_28997_3ratingStar_28997_4

Mon histoire, mais moi aussi pendant longtemps et aujourd'hui encore je me dis parfois "si Matthis était arrivé en avance il ne serait pas mort" mais après je me dis, qui sait finalement, quels sont nos destins ? Avec le temps on finit par accepter l'inacceptable parce qu'on n'a pas le choix, il faut continuer à vivre et même si c'est très dur on finit par se dire "c'est ainsi". Le travail de deuil je crois que c'est ça, c'est finir par accepter que notre enfant n'est plus là. Au début c'est très difficile de se projeter, maic chaque jour qui passe est une étape de franchie, pour moi c'était chaque jour un pas qui m'éloignait de ce cauchemar. Pas de mon bébé, on n'oublie jamais nos enfants. J'ai la chance d'avoir 2 autres enfants, des petites filles merveilleuses pour lesquelles j'ai trouvé de la force et du courage, j'ai toujours eu conscience de la chance que j'avais de les avoir et aussi qu'elles avaient besoin de savoir que la vie est aussi quelque chose de merveilleux, pas seulement une immense et terrible injustice. Au début on pleure tous les jours, plusieurs fois par jour, et un jour on se rend compte que tiens, aujourd'hui on n'a pas pleuré (et souvent là on pleure). Avec le temps notre chagrin devient plus silencieux, on réapprend à vivre avec ce chagrin et on n'est plus jamais les mêmes. On sait profiter des petits moments agréables que la vie apporte, on va à l'essentiel… Mon mari et moi nous avons tenu le coup en nous disant "la vie gagnera, nous aurons un autre enfant", cet espoir nous a porté pendant un an, délai qu'on nous avait imposé pour pouvoir avoir un autre enfant. Aujourd'hui je suis enceinte de presque 5 mois, c'est parfois un véritable chemin de croix, mais j'essaie de me dire qu'un nouveau bonheur est au bout du chemin. C'est très stressant, très angoissant parfois, et tant que nous ne tiendrons pas notre bébé bien vivant et en pleine forme dans nos bras j'aurais du mal à y croire et à me projeter, mais jes suis très très bien suivie, ma gynéco est une femme formidable, c'est très important qu'une nouvelle grossesse soit bien prise en charge psychologiquement. Et j'espère que très bientôt je pourrais venir redonner de l'espoir aux mamans du forum. J'imagine à quel point ça doit être difficile pour toi et ton mari, que te dire d'autre pour vous aider que de prendre le temps de réapprendre à vivre en vous disant que ça ira mieux un jour, même si on n'oublie jamais, d'essayer dans quelques temps de faire peut être des choses que vous avez toujours voulu faire et que vous n'avez jamais faites (c'est ce que j'ai fait de mon côté, ma façon à moi de dire à mon fils que c'est grace à lui que j'ai fait tout ça) et aussi si vous en ressentez le besoin n'hésitez pas à voir un psy, ça soulage de parler, il n'aura pas de remède miracle mais il pourra peut être vous aider à franchir des étapes de "reconstruction". Aujourd'hui je me dis que de toutes façons la vie n'est pas juste, que si on avait ce qu'on mérite dans la vie cela ce saurait, et que nous n'avons pas le choix, il faut vivre ainsi et profiter au maximum des petits moments de bonheur sans se pourrir la vie pour des choses qui n'en valent pas la peine… Je ne me demande plus pourquoi parce que nous n'aurons jamais de réponse, inutile de se torturer, il faut regarder devant tant qu'on peut, même si devant c'est juste demain. Elodie, Thomas je pense très fort à vous, essayer de garder foi en la vie, j'ai une très tendre pensée pour votre petit Ethan qui s'est posé lui aussi sur le plus doux des nuages avec mon petit Matthis et tous nos petits anges,

Courage.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


28997
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages