Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai perdu ma fille unique

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2075 lectures | ratingStar_90608_1ratingStar_90608_2ratingStar_90608_3ratingStar_90608_4

Je suis une mère célibataire endeuillée : j'ai perdu ma fille unique, le 15 novembre 2007, elle avait 4 ans et demi.

J'ai su que j'étais enceinte fin novembre 2002 et ce jour-là a été le plus beau jour de ma vie. Depuis longtemps je rêvais d'avoir un enfant, une famille… et à 38 ans, voilà que ce que je rêve le plus au monde arrive, mais… parce qu'il y a un "mais" . Le 8 janvier 2003, j'apprends que l'enfant que je porte souffre d'une malformation : un laparoschisis … ! À ; partir de là, tout s'enchaîne ou plus exactement tout se déchaîne : la terreur, le choc, l'angoisse, les doutes, la Déception et la question de l'avortement. Après 3 mois de réflexions, de questions, d'échanges avec l'équipe qui se charge de ma grossesse, selon un protocole de suivi spécialisé, je décide de garder cet enfant, qui vit et que j'aime malgré l'angoisse. Ma grossesse a été très médicalisée, échographies tous les 3 mois, puis monitoring tous les 2 jours, enfin hospitalisée en maternité pour un suivi biquotidien. L'obstétricienne qui s'occupe de moi, surveille le bébé régulièrement, et lors d'une échographie, elle s'aperçoit de quelque chose qui l'inquiète. Le mardi 10 juin 2003, à 8h00, elle arrive dans ma chambre et je sais alors que le jour est venu : elle m'annonce effectivement qu'elle va m'accoucher, le bébé pèse selon ses évaluations, les 2 kilos nécessaires au bébé pour pouvoir supporter les opérations qui l'attendent. En effet, l'obstétricienne ne s'était pas trompée : ma fille, puisque c'était une fille, souffrait en plus du laparoschisis d'une autre complication : une atrésie d grêle. Nous sommes restées 5 mois à l'hôpital, elle a supporté 4 opérations … et j'ai vécu dans l'angoisse de la perdre à tout instant, mais aussi dans l'amour que nous nous offrions mutuellement.

Nous sommes sorties de l'hôpital en novembre 2003, elle a grandi, s'est épanouie, éveillée presque au-delà de toute espérance, et alors que je commençais à croire que toute cette longue et pénible hospitalisation n'était plus que du passé, un mauvais souvenir, elle a été admise d'urgence à l'hôpital presque 4 ans plus tard… pour des hémorragies digestives. Nous avons fait des allers-retours entre l'hôpital et la maison pendant 3 semaines. Les médecins ne cernaient pas la cause de ces hémorragies, elle a eu 2 transfusions, toute une série d'examens plus ou moins agressifs, et le mardi 13 novembre, ils ont décidé de l'opérer. Le lendemain matin, elle est partie pour le bloc opératoire à 8h15, j'ai vu le gastro-entérologue à 18h30 qui m'a annoncé, le visage défait, qu'elle souffrait d'une angiomatose digestive diffuse et proliférante, maladie rarissime, gravissime et incurable. J'ai aperçu ma fille à 19h00, heure de la fin d'intervention, elle est restée en tout, 11 heures en salle d'opération. Et 3 heures après, elle est remontée de la salle de réveil, j'ai été à son chevet, et ¾ heure plus tard, elle décédait… je suis demeurée impuissante, en attendant les médecins réanimateurs. Elle avait à peine 4 ans et ½ comme elle tenait à nous le répéter. Depuis je suis entre la vie et la mort, entre la douleur et la souffrance, entre le vide et le manque d'elle.

Depuis plus je survis, plus elle me manque… j'ai l'impression de ne pas savoir comment et que faire, d'être désarmée devant ce drame, devant ma souffrance.

Depuis je souffre d'un cancer de l'âme…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


90608
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages