Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai perdu mon fils à 37 semaines

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 3026 lectures | ratingStar_82318_1ratingStar_82318_2ratingStar_82318_3ratingStar_82318_4

Tout à débuter le 23 novembre dernier, j'étais enceinte de notre premier fils (mon premier bébé) de 37 semaines, j'avais térriblement mal au dos sur le coté droit, je decide donc d'aller a la clinique avec mon ami, là je vois la gynécologue de garde qui m'examine me branche un monitoring pendant une emi heure me fait prendre des cachets pour la douleur et me prescrit de ***** a prendre 3 par jours il me semble et elle me dit que si la douleur contune je devrais appeler mon gygy pour voir avec lui.

Le temps passe le vendredi toujours aussi mal malgré les médicaments je teléphone au gygy pour lui dire la secretaire me donne un rendez-vous pour le mardi 2 décembre.

Jour qui a changé notre vie.

Moi et mon cheri nous allons au gynéco pour voir ce qu'il y avait mon ami rigole avec le gygy pendant que je me deshabilles. Les deux hommes arrivent mon cheri se met vers moi pour voir le bééb, le gygy passe l'appareil sur mon bidou et là nous voyons nore bébé, sauf que cette fois nous n'attendons pas son peti coeur battre comme les autres fois (je me dis que le gygy na pas du mettre le son tout simplement) , le gygy passe l'engin partoutt et toujours rien il nous regarde et nous annonce qu'il n'y a plus de rythme cardiaque, mon cheri lui demande ce que ça voulait dire et le monde qui s'effondre " le coeur de votre bééb ne bat plus, il est mort", à ce moment là nous restons muets tout les deux mon ami commence à pleurer. Le gygy nous donne une ordonnance piour nous donner des cachets pour dormir le soir et nous donne rendez-vous le lendemain matin a la clinique pour prendre des médicaments une nouvelle fois pour provoquer l'accouchement. Sur le chemin du retour la seule chose que j'ai trouvé à dire été "excuse moi" à mon ami, tout le long de ce chemin, je repensais a cette semaine qui venait de passer à la visite à la clinqiue ou tout aller bien le dimanche et il est vrai que le lundi soir j'avais dis a mon ami que je ne sentais plus le bébé bougeait depuis trois jours env.

Arrivée à la maison nous nous sommes mis à pleurer tout le larmes de notre corps nous avons bu deux verres de vodka chacun. Le lendemain je prends les médicamants retournent chez nous et l'apres midi meme je perds les os mes parents arrivent (ils ont faits 250 kms et ont pris des jours pour venir rapidement) , le mercredi soir je commence à avoir des contradictions j'arrive un peu a dormir et vers les 6h du matin nous partons direction la clinique.

Le jeudi 4 dec A 8h15 j'étais dans la salle daccouchement à écouter tous ces bébés naitrent et pleurent tout en sachant que le notre n'allait pas pleurer, cela fait terriblement mal au coeur.

16h25 le jeudi 4 décembre notre petit bout montre le bout de son nez nous décidons de l'appeler Alexis comme c'était prévu. Mon cheri va avec les sages femmes pour le nettoyer et labiller, j'attends toute seule avec ma mére dans la salle d'accouchement à entendre tous ces bébés pleuré encore une fois sauf le mien quand d'un seul coup mon chéri arrive avec notre fils sur un plat en alumium (comme si c'était un poulet qu'on allait mettre au four) cette première vision m'a été insupportable et m'a hanté les premiers mois.

J'ai pris ses petites mains dans les miennes et dés que j'aui pu je l'es pris dans mes bras, mon petit homme était magnifique il avait le bas du visage de son pere.

Je suis sortie de la clinique très vite le samedi matin, je n'avais rien à faire en maternité je suis donc rentrée chez moi. Quel dur moment !!!!!!! Rentré et trouvé une chambre vite qui auraient du être remplie d'amour et de bonheur j'ai mis une semaine avant de pouvoir y entrer de nouveau. Son manque est omniprésent et insupportable.

Je me suis vite remise au travail pour ne pas déprmié et devenir folle. Souvent je croyais entendre des pleurs dans l'appartement quand j'étais la nuit comme le jour, j'allais dans la chambre mais rien un vide, des peluches mais pas mon fils.

Nous avions décidé de faire une autopsie nous avons eu les résulatats seulement la semaine dernière, et celle ci est vierge. C'est à dire que si mon fils serait né vivant il aurait été en bonne santé, c'est très dur de savoir ça j'aurais mille fois préféré qu'il trouve quelque chose qui explique qu'il ne soit plus là avec nous et sa famille. Quand je suis chez moi, je me dis souvent à ben tiens l'année derniere jétais enceinte et je repense à des anecdotes qu'il s'est passée. Cette annonce est très dure pour moi a encaissé meme si nous étions prevenus avant par notre gygy.

Et cerise sur le gateau nous avons voulu aller voir ou était notre fils pour la première fois on nous parlé du jardin du souvenir et en faite ce n'est pas ça c'est un jardin de dispersion comme il est écrit dessus.

Je pense à toi mon petit coeur.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


82318
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages