Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

La mort de mon fils suite au "syndrome de l'enfant secoué"

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2347 lectures | ratingStar_42572_1ratingStar_42572_2ratingStar_42572_3ratingStar_42572_4

Bonjour à toutes…

Il y a 8 ans, j'ai perdu mon petit Nils. Il avait alors 2 ans. C'était un enfant qui adorait la vie.

Je ne sais toujours pas exactement ce qui s'est passé. L'autopsie a révélé qu'il était décédé suite à un "syndrome de l'enfant secoué" (en 1998, on en parlait pas, donc je ne savais même pas qu'un enfant pouvait mourrir d'être secoué). Par contre, on ne sait pas si quelqu'un l'a secoué ou alors si c'est arrivé sur un jeu (les médecins m'ont appris par la suite que certains jeux, comme les jeux à ressort des parc ou les balaçoire quand on les poussait trop fort pouvait déclencher ça) ; et si quelqu'un l'a secoué, était-ce pour le "calmer", était-ce pour le "punir", ou alors était-ce (c'est la solution privilégiée par les médecins mais pas par le juge) le fils des voisins plus âgé qui l'a fait tourner à toute vitesse ? En fait, il est décédé au moment où son père et moi nous séparions, donc il a pendant plusieurs jours (il aurait été secoué entre 12 heures et 4 jours avant sa mort…) , il a été gardé par différentes personnes pour échapper à nos disputes (d'ailleurs, cette m^me semaine, j'ai été hospilalisée 2 jours, et je ne sais toujours pas où mon fils était pendant ce temps).

Toujours est il que tout m'est retombé dessus, car tout le monde m'a accusée pour ne pas être accusé soi-même (ils en ont profités car je n'étais pas en état psychologique de me défendre. Bref, les choses ont fini par s'arranger, mais on ne sait toujours pas ce qui s'est passé.

Maintenant, je vais avoir 30 ans. Mon compagnon actuel, avec qui je suis depuis 7 ans, aimerait bien qu'on ait un enfant. Quand on s'est connu, il me disait qu'il ne voudrait jamais d'enfant, et moi, qui à ce moment en voulait un, j'ai dû en même temps faire le deuil de mon enfant décédé, et en même temps apprendre à vivre avec le fait que je n'en aurais pas d'autre, vu qu'il refusait d'en avoir et que je tenais à lui.

Mais depuis environ 2 ans, il me dit que maintenant il se sent près à avoir un enfant, et depuis quelques mois, il se fait plus pressant. Mais moi, en même temps j'aimerais bien, et en m^me temps j'ai très peur.

Je luis trouve plein de raisons "matérielles" (qui sont tout à fait justifiées, mais ce n'est pas la vrai raison) : on vit dans une maison en travaux (pour des années encore vu nos myens fianciers) en très mauvais état, on a pas de chauffage (on chauffe avec un poële à pétrole, et vu le prix du pétrole, on ne chauffe pas beaucoup) , la maison est trop petite (2 pièces, alors que quand j'ai eu mon fils, ça ne m'a pas dérangée de dormir dans la cuisine pour laisser la chambre à mon bébé) , que je n'arriverais pas à gérer avec mon travail vu que mon compagnon ne m'aide pas du tout à la maison, et surtout, je lui dit que si j'ai un enfant, je veux pouvoir m'arrêter de travailler au moins 2 ans (ce qui et totalement vrai, mais pas viable financièrement).

Mais la vrai raison, c'est que j'ai peur : j'ai peur de perdre ce nouvel enfant, je me dis que ça a été tellement dur de perdre mon petit Nils, que je ne supporterais pas psychologiquement si je devrais perdre un autre enfant. Et puis, toutes les nuits, je me réveille car j'entend mon fils pleurer, alors que ça fait 8 ans qu'il n'est plus là, et qu'en plus, il n'a jamais pleuré la nuit à part les 2 premières semaines. Il me manque tous les jours. Je n'arrive pas à parler de ça à mon compagnon, car je crois qu'il ne comprendrait pas. J'ai déjà mis près de 5 ans à ce qu'il accepte que je mette une photo de Nils sur le buffet à côté des autres memebres de la famille. J'ai l'impression que pour lui, je devrais faire comme si mon fils n'avait jamais existé.

Je n'arrive pas à aller sur la tombe de mon fils : à chaque fois que j'y vais, je fais une crise d'angoisse et me retrouve aux urgences, et du coup, ça fait des histoires pas possibles avec mon compagnon qui croit que je fait des simagrées, et ma famille qui travaille aux urgences qui me fait des réflexions comme quoi "les urgences, ce n'est pas fait pour ça", alors que c'est les gens qui me évanouie au cimetierre qui appellent les pompiers.

Bref, je ne sais plus trop où j'en suis. En tout cas, même si je n'ai pas de réponse, ça m'a fait du bien d'écrire tout cela.

A toutes les mamans qui ont perdu leur enfant : tenez le coup, essayez de vous raccrocher à quelque chose… Je sais que c'est dur, mais la vie continue, même si la pensée de votre petit ange ne vous quitte jamais.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


42572
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par cisse | le 04/04/11 à 23:13

franchement courage tant a vraiment besoin, moi c Le pere de mon fils durant toute ma grossesse ma abandonner, quelle que mois apres la naissance de mon fils, il fait apparution, Le 31 Mai 2008, mon fils ( il avai 7mois) a eu un hématome sous dural, il ete avec son pere se jour la, il a beaucoup convulser donc le samu la mis dans le coma artificiel, le samu la transporter a l hopital de melun pour faire un scanner, ils ont diagnostiqué que c ete le syndrome des bébé secouer, donc il a ete transferé a necker, son pere m avait dit que mon fils ete tomber de ses genou, et les medecins n y croyai pas car y a eu trop de dégat, aujourd hui je regrette de lui avoir laisse car j ete toute seule a me battre pour mon fils, il a ete placer en famille d accueil, son pere na jamais ete le voir or que mon fils le reclamer enormement, c vraiment honteux de sa part, 6mois apres j ai recuperé mon fils, il a toujours des séquelle de son hématome, il es suivi pour cela. Aujourd hui son pere a decider de rompre les liens, et vu son comportement je ss persuadé que c ete pas juste un accident mais qu il la vraiment secouer.

Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages