Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

La nuit où notre bébé est décédé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1525 lectures | ratingStar_150467_1ratingStar_150467_2ratingStar_150467_3ratingStar_150467_4

Voilà en ce moment de nombreuses questions reviennent, beaucoup de doutes et de paroles maladroites ont mit un peu la zone dans notre nouvelle vie. Lovan nous a rejoint depuis presque 8 semaines et pourtant l'euphorie de la naissance s'évapore tout doucement, laissant revenir le passé et toutes les douleurs qu'il contient. Puisque je ne parviens pas à avancer, même avec l'avenir dans mes bras, je vais copier ma femme et écrire notre histoire mais avec ma vision Le 1er mai 2005 je deviens papa, le plus beau jour de ma vie !! Je savais que ça allait être un grand moment, mais j'étais loin de la vérité, ce tout petit bout est mon fils, je suis fier de lui et de ma femme ! Le retour à la maison se fait tranquillement, j'ai pu prendre mes 15 jours de congés paternité et une semaine en plus de congé ! C'est 3 semaines de bonheur que je vis auprès de ma petite famille, nous sommes un tout petit cocon, et egoïstement on ne veut voir que très peu de personnes pour profiter un maximum… peut être qu'inconsciemment on connaissait la suite… ? Je reprend le boulot mais la tete reste à la maison, je me sens envahit de toute part par la paternité, mais il faut bien bosser pour la ptite famille Le mercredi 1er juin Théo a 1 mois, on décide de "fêter" son premier "anniversaire" chez les parents de Caro, la journée se passe très bien Théo comme a son habitude est très calme, il dort, se réveille pour manger, se fait caliner par papa, maman et retourne dans les bras de Morphée. Vers 18h un collègue m'appelle pour que j'échange ma garde avec lui, faut donc qu'on rentre pour que je me prépare à aller bosser ! Je donne le dernier biberon à Théo, on mange et à 22h je pars travailler… si à ce moment là j'avais su que je ne reverrais jamais Théo je me serais attarder plus longuement… La nuit est assez agitée, je suis très peu à la caserne et quand je reviens d'intervention je vois beaucoup d'agitation dans la cours… plutôt bizarre il est presque 4h du matin ! Je vois le SAMU garer pas loin et je sens la tension montée, je pense tout de suite à Caroline et au bébé, mais je pense plutot a un soucis avec ma femme plutot que mon fils… Mon bébé est bien trop jeune pour qu'il lui arrive quelque chose… Pourtant je croise un ami qui m'informe que quelque chose de grave se passe chez moi ! Dans la minute qui suit je rentre dans mon appartement, malgré tout le monde qui s'y trouve le silence est horrible, le seul bruit que j'entends c'est ce monito cardiaque qui ne détecte aucune activité et qui donne les mesures à suivre pour la réanimation. Je connais ces phrases par coeur, pourtant je ne veux pas y croire. Je vois ma femme presque imprégnée dans le sol, son regard me suppliant de faire quelque chose, et mon fils est allongé, entre les mains de ces médecins qui s'acharne à le réanimer Je serre ma ptite femme dans mes bras quand le médecin prononce le décès… c'est une longue et silencieuse descente aux enfers qui s'amorce. On déconnecte de la vie réelle et on fait ce qu'on peut pour garder bonne figure ! Mon fils est mort dans ma caserne, dans mon appartement et je n'étais meme pas là pour le sauver… Je pense a tous ces fous qui prennent des risques et que lon peut sauver et mon fils, si petit s'est en allé sans que je puisse rien faire… Ma vraie vie s'est arrêtée ce jour-là, les mois, et bientôt les années qui ont suivies me servent seulement à ressacer tous ces remords. Le temps a bien passé, entre le décès de Théo et la naissance de Lovan nous avons encore perdu une petite fille… un grand espoir déchu ! Maintenant Lovan est là, ressemblant comme deux gouttes d'eau a son grand frère, ce qui est assez déstabilisant pour ne pas faire d'amalgamme. J'ai voulu renier le passé avec la naissance de Lovan en pensant bêtement que cet enfant nous ferait repartir sur de nouvelles bases mais je me suis bien planté ! (Oui Caro tu avais raison).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


150467
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages