Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

La perte d'un enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 880 lectures | ratingStar_123103_1ratingStar_123103_2ratingStar_123103_3ratingStar_123103_4

Cela fera 1 mois demain que j'ai dit au revoir à mon fils à 30 SA. Il était atteind d'un anneau 14 maladie génétique très rare et très handicapante.

C'est dur d'entendre que l'IMG s'impose, surtout à ce stade de grossesse, tout était prêt pour son arrivée.

Je suis rentrée à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux le mardi, (c'est toujours le mardi) avec mon mari nous avons vu une gynécologue ainsi qu'une psy qui nous a expliqué le déroulement de l'accouchement ainsi que le devenir de notre bébé. Nous voulions reconnaitre notre enfant et c'est l'assistante sociale de l'hôpital qui s'est occupée de tout. Ils nous ont egalement donné le choix pour les funérailles, mais comme je m'étais déjà renseigné sur un autre site "la petite émilie" je savais que l'hôpital pouvait s'en occuper et je souhaitais que mon fils ne soit pas seul et se retrouve avec tous les bébés anges. Ces cendres seront répandues le 28 avril prochain au carré des anges à Mérignac. Je trouve cette attente très longue, j'imagine mon bébé dans le froid, seul avec le doudou que nous lui avons laissé. Son image me hante mais je suis tellement contente de lui avoir dit aurevoir et d'avoir touché sa peau si douce et d'avoir vu son visage si parfait, c'était le portrait craché de son grand frère. En tout cas je le conseille à toute maman qui hésite mais c'est viscéral et l'envie vient naturellement de voir son bébé.

De toute façon pour celle qui hésite l'hôpital prend des photos du bébé ainsi que ses empreintes de pieds, ça reste dans le dossier et les parents peuvent les demander quand ils le veulent.

Le mardi premier comprimé pour dilater le col, le lendemain pareil. Entre temps je vois l'anésthésiste et l'assistante sociale. L'accouchement est prévu le jeudi, je rentre le matin, j'attends plus de 3 heures dans la salle d'accouchement avant la pose de la péridurale au bloc, piqûre dans le cordon pour "endormir" le bébé. Pour ma part ça a été très long, ils ont dû piquer 7 fois avant que le coeur ne s'arrête, j'ai encore la trace des 7 petits points sur mon ventre, j'aimerai qu'ils disparaissent mais c'est comme pour tout il faut attendre…

Ensuite retour dans la salle d'accouchement prise de comprimé pour déclencher les contractions, quelques contractions commencent lorsque la sage femme m'administre les autres comprimés 4 heures après. Il est bientôt 21 heures, changement de sage femme. Je commence à sentir que le bébé descend, j'appelle la nouvelle sage femme qui devait me redonner des comprimés à 21 heures, elle n'arrive pas, je vois l'étudiante sage femme et je lui dit que sa presse, mon bébé arrive. La sage femme arrive en me disant qu'elle allait arriver pour me donner les médicamants et je lui dit je crois que ce n'est pas la peine, il arrive… elle regarde et me demande si je veux voir l'accouchement, je lui répond non mais le temps presse je lui redit que le bébé arrive, je ne peux plus le retenir et il sort seul entre mes jambes, il est 21h15 c'est horrible je n'ai pas pû le retenir, il est là, la sage femme n'a pas eu le temps de mettre un champs pour cacher l'accouchement alors elle remonte ma chemise mais je regarde le plafond. Mon bébé part aussitôt et ensuite j'expulse le placenta. Elle nettoie et prépare mon bébé et nous l'amène en chambre, c'est très dur à ce moment là… Nous lui avons donné son doudou némo que nous lui avions acheté, je lui ai parlé, je l'ai carressé, je me suis excusée, je lui ai dit au revoir et il est reparti, j'ai eu l'impression de l'abandonner, je ne voulais pas qu'il parte…

Sinon le papa sera resté avec moi tout le temps sauf à la pose de la péridurale où il n'avait pas le droit.

On ressort généralement le samedi mais j'ai demandé à partir dès le lendemain, je n'en pouvais plus de cet endroit…

Il y avait une autre femme ce jour là qui subissait une IMG à 25 SA, on a discuté un peu, c'est dur pour tout le monde mais elle avait l'air plus forte que moi (J'aimerai avoir de ses nouvelles si elle lit mon message.).

Si une future mamange a d'autre question, qu'elle n'hésite pas je suis là. Je suis là aussi pour toutes celles qui souffrent comme moi aujourd'hui, il y a des hauts et des bas mais je suis sous traitement antidépresseur qui aide beaucoup alors il ne faut pas hésiter a aller voir un médecin en rentrant chez soit car le retour à la maison est plus dur que je ne le pensais… J'ai un petit garçon de deux ans et demi pour qui je dois être en forme et c'est pas toujours facile.

Je me suis fait tatouer un ange en ton nom mon bébé d'amour, tu resteras à jamais gravé sur moi…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


123103
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages