Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le coeur de ma fille s'est arrêtée de battre

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 379 lectures | ratingStar_11561_1ratingStar_11561_2ratingStar_11561_3ratingStar_11561_4

Grossesse heureuse et sans problème qui s'est subitement écroulé dimanche 13 mai lorsque l'interne de la maternité me dit "Je ne vois rien" sous entendu qu'il ne vois plus le coeur de ma Valentine battre à l'échographie.

Et pourtant ce dimanche matin, il me semble encore la sentir bouger dans mon ventre. Seulement en soirée, l'absence de réponse de sa part malgré mes sollicitations, doublées d'un profond mauvais présentiment m'ont conduite moi et mon compagnon à l'hopital.

J'ai été déclanchée lundi matin, après une nuit rempli de questions et de sentiments d'injustices. J'ai eu les premières contractions que vers 20h le soir. Encore une nuit difficile et douloureuse, malgré des médicaments, et un col qui bouge très lentement.

Heureusement que le personnel soignant est d'une humanité et d'une douceur rare. Je suis d'ailleurs placée dans une chambre double pour que mon compagnon - tout aussi attéré que moi - puisse dormir à mes cotés.

Le lendemain, on m'installe en salle d'accouchement. Un moment horrible, moi qui voyait cette pièce comme la pièce du bonheur, c'est devenue une pièce hostile. Préparation et pose d'une péri dans un contexte completement surréaliste, j'ai eu du mal à y mettre un peu du mien. Jusqu'a 9h, l'émotion et une tension très basse m'ont laissé dans le flou total. De l'accuponcture et l'injection d'hormone de déclanchement ont permis que le travail s'effectue ensuite rapide. Tant mieux. Naissance de ma puce à 12h15, elle est tout de suite emmenée par la sagefemme. Quelques minutes plus tard selon notre volonté, la sage femme nous a apporté notre puce toute propre. Elle était magnifique, nous l'avons cajolé, admirée, parlé pendant une bonne heure. Mon compagnon a été formidable. Ca m'a fait un bien fou de la voir, de la tenir, de lui mettre un visage.

Nous sommes encore allée la voir le soir, et mercredi 16 mai, juste avant de quitter l'hopital, on nous l'a monté dans la chambre. Je ressentait un gros besoin de la prendre dans mes bras, même si elle était déja froide. Je lui ai donné un doudou, je lui ai écrit un mot et je lui ai donné un bracelet de perles que j'avais sur moi.

De retour à la maison depuis cette après midi donc, je vis relativement bien la journée, mais le soir, c'est une horreur. Ca fait maintenant 3 nuits que je ne dors presque pas. Je suis fatiguée de tout, d'avoir versée tant de larmes face à ce difficile destin.

Je pensais lui avoir dit adieu mercredi matin, cependant, j'ai du mal à arriver à me séparer de son corps.si ça ne tenais qu'a moi, j'aurai emporter son petit corps avec moi à la maison… Idée absurde, jele conçois. Mais c'était tellement inattendu.

Je peux maintenant la voir encore 10 jours, cependant, j'ai peur que si je la revois, j'aurai encore et encore et encore envie de la revoir… et après ?

Quels ont été vos petits trucs de réconforts ? Je vais avoir des photos d'elles vendredi, et j'ai son petit bracelet rose aussi.

J'ai lu que des parents avaient mis sur une feuille l'empreinte d'une main avec un petit tampon encreur, ou d'avoir fait un moulage d'une main. Est une bonne idée ?

J'ai l'impression que si je n'ai pas quelque chose à toucher de concret, je n'arriverai pas à faire mon dueil…

Pour la suite, pareil, j'ai peur de faire un mauvais choix et d'avoir des regrets. L'hopital à tout bien expliqué, nous avons choisi de laisser l'hopital s'en occuper. Le jardin du souvenir étant un concept qui m'a toujours séduite pour mes propres choix perso. Mais étant vraiment devant le mur, je commence à douter, à me demander si une sepulture m'aidera mieux à surmonter tout celà ?

De plus, je ne suis pas sure que mon compagnon me comprenne, il veut peut être vite oublier. Moi, je ne veux pas oublier, mais réussir à accepter pour aller de l'avant. Tout celà est frais, mon esprit est confu, et pourtant on a peu de temps pour réfléchir.

Je suis là devant mon ordinateur completement désemparée. Mon compagnon a réussi à s'endormir et tant mieux pour lui. Moi, quand si je ferme les yeux, je ne vois que ma puce, son visage endormi et serein et j'ai envie de la prendre dans mes bras.

Vendredi, nous allons faire les papiers à la mairie. Je tiens à venir avec, je pense que ça m'aidera déja un peu à accepter tout celà.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


11561
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages