Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma leçon de courage et de vie

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 453 lectures | ratingStar_22048_1ratingStar_22048_2ratingStar_22048_3ratingStar_22048_4

Je ne sais pas si on fait vraiment "le deuil de la vie idéale" ou pas mais on finit, je pense, pas assimiler le fait que son enfant est différent. Faire comprendre à son entourage, les angoisses, l'organisation que cela implique, les moments de blues c'est difficile.

Une chose est évidente pour moi, les soucis de ma puce m'ont ouvert les yeux sur ce qui est vraiment important. Les gens qui me connaissaient avant la naissance de ma puce me disent que maintenant je suis plus sereine, j'ai compris ce qui est essentiel dans la vie, j'ai appris à ne pas me projeter trop dans l'avenir et sais apprécier les petits bonheurs du quotidien. Un sourire de sa part, un bisou de sa part avant de partir au travail et ma journée sera illuminée. J'apprécie chaque petit progrès, de passer du temps avec elle. Lorsque je vais aller à l'hôpital pour sa kiné, c'est 45 min de discussion avec ma puce, juste elle et moi, on chante, on regarde les gros camions qui passent, je lui montre ce qu'il y a sur la route, ect… et pourtant c'est la corvée et pourtant il va falloir qu'elle bosse et fasse des efforts et elle a pas toujours envie…Ma puce est ma leçon de courage et de vie, c'est peut-être pas la vie idéale mais c'est ma puce idéale, elle est formidable. (Bon cette philosophie, c'est les jours ou j'ai la patate, je te rassure, j'ai mes coups de blues ! ).

Je te mets un texte (trouvé sur un autre site, l'auteur n'est pas cité) que je trouve très juste et qui explique bien le décalage entre l'arrivée d'un enfant ordinaire et celle d'un enfant extra-ordinaire.

On me demande souvent de décrire le fait d'avoir un enfant handicapé, afin d'aider les gens qui ne connaissent pas cette expérience unique, à comprendre, à imaginer comment ce serait.

C'est un peu comme ça :

Attendre un enfant, c'est comme organiser un grand voyage fabuleux - en Italie. Vous achetez des tas de guides touristiques, vous faites des projets magnifiques. Le Colisée, le David de Michel-Ange, les gondoles à Venise. Vous apprenez quelques phrases en Italien. Tout cela est très excitant.

Après des mois de préparation intense, le jour 'J' arrive. Vous faites vos bagages et vous partez. Quelques heures plus tard, l'avion atterrit. Le pilote vous dit : "Bienvenue en Hollande ! "

"En Hollande ?! … ", vous demandez, "… mais je m'étais inscrit pour l'Italie. Je pensais être en Italie. Toute ma vie, j'ai rêvé d'aller en Italie ! "

"Il y a eu un changement dans le plan de vol. Nous avons atterri en Hollande et il faudra bien rester ici."

Heureusement, on ne vous a pas emmené dans un lieu horrible et dégoûtant… C'est tout simplement un endroit différent.

Il faut aller acheter des nouveaux guides. Et apprendre une nouvelle langue. Et cela vous permet de rencontrer un tas de gens que vous n'auriez jamais rencontrés.

C'est tout simplement un endroit différent. Il y a un rythme plus calme qu'en Italie. C'est moins exubérant que l'Italie.

Mais après y avoir séjourné quelque temps, vous vous apercevrez qu'il y a des moulins à vent, des tulipes, et même des Rembrandt…

Mais tous ceux que vous connaissez vont en Italie et en reviennent, et tous se réjouissent des beaux moments qu'ils ont passés en Italie. Et pour le reste de votre vie, vous allez dire : "Oui, c'est là que je voulais aller moi aussi. C'est ce qui était prévu."

Cela vous fera toujours de la peine, parce que la perte de ce rêve est une perte significative. Mais si vous pleurez le reste de votre vie parce que vous n'avez pas été en Italie, vous ne serez jamais libre d'apprécier toutes les choses belles et spéciales de la Hollande. Et la Hollande est effectivement un si beau pays… "
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


22048
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages