Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon bébé a attrapé la méningite à la naissance

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 4774 lectures | ratingStar_28774_1ratingStar_28774_2ratingStar_28774_3ratingStar_28774_4

Bonjour, j'ai vécu ce drame deux fois et je comprends ta détresse. Dans notre monde surprotégé Français où l'on croit tout maîtriser on vous prépare au bonheur de la naissance, pas au drame d'une perte qui vous déchire le coeur. Autrefois les femmes le savait ça qu'attendre un bébé était un risque et pour elles et pour le bébé. La survie de l'un et de l'autre était un miracle en soi.

Eh oui, attendre un bébé de nos jours dans notre pays n'est plus aussi difficile qu'avant mais le risque existe bel et bien. Et on n'y est pas préparé du tout !! Mais peut-on être préparé à ça ? On nous donne l'illusion de tout pourvoir décider et planifier, mais nous ne sommes à l'abri de rien.

Mon premier bébé, Loïc a attrapé une méningite à la naissance. Après 3 jours de bonheur la maladie s'est déclarée, ça a été l'enfer, pendant 10 jours. Je ne veux pas le raconter. Ca n'aiderait personne. Les heures étaient des siecles, plus rien n'avait d'importance, je ne voyais plus le monde autour de moi. Je ne savais plus s'il faisait nuit ou jour. Et puis ça a été fini. Le vide plein de souvenirs insupportables. D'abord la souffrance, puis la haine : La séparation a été très dure et pendant des mois je regardais les femmes enceintes avec horreur, je les haîssais… je ne supportais plus le bonheur des autres, je détournais les yeux devant les bébés. Je ne supportais plus les réflexions de compassion. Mon mariage a failli y rester. Et puis j'ai commencé un journal. J'ai tout mis dedans, j'ai tout raconté, j'ai beaucoup pleuré en écrivant et j'ai aussi été très aidé par ma famille et mes amis qui ont fait preuve de beaucoup de gentillesse, mais jamais de pitié.

Et d'un coup les choses ont changé, brusquement je me suis tournée vers l'avenir, je "devais" avoir un autre enfant, il le fallait. Il fallait que la vie recommence. Et au bout d'un an et demi je suis retombée enceinte et j'ai enfin recommencé à respirer ! Je n'ai même pas eu peur.

Lorsque Jason est né j'avais gagné ! Mon coeur qui avait éclaté est redevenu un seul. Je pouvais enfin être heureuse.

Je regrète une seule chose : j'ai donné le prénom de mon premier bébé en deuxième prénom à Jason et je n'aurais pas dû. C'est lourd à porter pour lui.

Après Jason j'ai encore attendu un bébé et j'ai fait une fausse couche à 5 mois et demi. 7 heures de souffrance, chaque contraction me disait que je tuais mon bébé en l'obligeant à naître… et finalement lorsqu'on ma dit qu'il n'y avait plus d'espoir j'ai demandé qu'on m'endorme, souffrir sans donner la vie n'a pas de sens et j'en pouvais plus.

Depuis j'ai eu un autre garçon, Loris, et j'ai de sa naissance un souvenir merveilleux. : pas de souffrance, une ambiance de douceur et d'attention unique. Le bonheur. Le vrai.

Si je te raconte tout cela c'est que je suis très heureuse maintenant avec mes deux fils Jason et Loris.

Mon premier bébé Loïc fait partie de moi encore aujourd'hui même s'il est parti depuis longtemps. Il est encore niché à l'endroit le plus doux de mon coeur. Mais il n'y a plus cette sensation de grand vide et les images qui me troturaient au début on laissé la place à une grande sérénité.

J'ai beaucoup réfléchi à tout ça. Je pense que la nature a aussi son mot à dire. Elle a choisi de ne pas me laisser ces deux bébés et elle avait ses raisons. Elle voulait peut-être m'éviter de vivre avec deux enfants très endicapés… Je ne sais pas ; mais c'est comme ça et on n'y peut rien.

Pour l'instant tu as le coeur en mille morceaux. C'est tellement intolérable et révoltant ; c'est la chute libre. Pourtant il faut que tu fasses le deuil de cette part de ton coeur qui est partie. Les images, le sensations, tout cela est trop fort pour l'instant. Si tu ne te sens pas la force de te reconstruire toute seule fais-toi aider par un médecin. Et n'attends pas pour le faire. Il faudra du temps pour que les choses se remettent à tourner dans le bon sens. Je te souhaite vraiment que ton coeur fasse comme le mien et se décide tout d'un coup avec rage et détermination à gagner le droit au bonheur !

Je te jure qu'on y arrive ! Même si tu penses pour l'instant que c'est impossible, tu l'auras ta revanche sur la vie ! Mais il faut se battre pour ça. Pour vivre et pour être heureux. Le bonheur a un parfum particulier quand on a vécu des choses si dures : Ne te laisse pas couler, choisis de te battre et tu reprendras gout à la vie et ta vie à toi aura un parfum unique, celui des joies simples dont on apprécie chaque instant.
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


28774
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages