Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mort fœtale à cause d'un geste maladroit du médecin

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 700 lectures | ratingStar_28223_1ratingStar_28223_2ratingStar_28223_3ratingStar_28223_4

Je peux encore comprendre qu'un praticien puisse avoir un geste maladroit mais qu'il continu alors que la patiente lui signale sa douleur et en arrive à provoquer la mort de son bébé, là ça dépasse l'entendement. Et quand il se retrouve devant le fait accompli, au lieu de le reconnaitre et de s'en excuser, il se débarasse de toi comme d'un vulgaire bout de viande !

Le problème, c'est que sa responsabilité risque d'être difficile à prouver, à moins qu'un expert établisse que ce chevauchement des os du crâne ne peut voir qu'un cause mécanique (forte pression sur la tête) et que tu puisses prouver qu'il a bien fait cette manoeuvre s'il ne le reconnait pas. Y avait-il une personne avec toi dans la pièce quand ça s'est passé ? Ton ami pourra témoigner que tu n'a plus senti Lilou bouger à partir de cet examen, mais en avais-tu parler à d'autres personnes qui pourraient confirmer ?

J'ai perdu ma fille Loane lors de l'accouchement à cause d'une souffrance foetale sous-évaluée par la gynéco qui n'est venue en salle d'accouchement qu'au bout de 4 heures et s'est même permis de ne pas répondre aux bips d'urgence des sage-femmes. Elle s'est entêter encore à faire un accouchement par voie basse alors que le coeur de ma fille était prèt à lâcher et que mon bassin était connu comme limite pour un bébé de cette taille. Ma fille a pu être réanimée mais les séquelles neurologiques étaient si importants qu'elle n'a survécu que 21 jours en réanimation. Quand je suis allée demander des explications, elle m'a assuré avoir fait correctement son travail mais qu'elle comprenait "que je trouve le résultat peu satisfaisant" et qu'elle n'avait "rien à m'expliquer".

Nous avons exiger une copie du dossier médicale et nous l'avons envoyé à notre assurance pour laquelle nous avions une protection juridique. Deux expertises, une de l'assurance et une du tribunal administratif, ont conclu à de multiples fautes et négligences ayant conduit au décès de Loane. La gynéco s'est même permis de falcifier mon dossier pour accuser sa collègue sage-femme ! Une procédure administrative est actuellement en cours. Mais nous avons en parallèle entamé des démarches pour que le comportement de la gynéco soit personellement condamné, notamment sur le plan déontologique. Le problème, c'est qu'un praticien du service public est très difficile à toucher. L'ordre des médecins nous renvoie vers la DASS qui nous renvoie à l'ordre des médecins, l'Hôpital nous envoie au ministère de la Santé qui nous renvoie vers le tribunal administratif ou ne répond pas à nos courriers recommandés.

Pas facile de se faire entendre, même quand on a des éléments accablants. Mais nous ne baissons pas les bras, nous devons bien ça à notre petite Loane.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


28223
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages