Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Perdre un enfant, c'est faire le deuil d'un avenir avec ce dernier

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 359 lectures | ratingStar_30042_1ratingStar_30042_2ratingStar_30042_3ratingStar_30042_4

Je viens d lire ce que vous avez écrit sur les personnes qui ne savent pas comment réagir et qui du coup sortent des mots qui blessent plus qu'autre chose. Je crois que malheureusement, tant qu'on a pas vécu un tel drame, on ne peut pas imaginer la douleur que ça représente.

Déjà, pour beaucoup de personnes, tant que l'enfant n'est pas sorti, il n'est pas un enfant. Donc il n'existe pas. Quand j'ai accouché, j'ai été choquée parce que le gynéco n'a jamais employé le mot "bébé". Il a parlé de fausse couche (à plus de cinq mois de grossesse ! Ok, c'est peut être le terme médical, j'en sais rien, mais en tout cas, ça minimise ce qui se passe) , de foetus ; quand je lui ai demandé si elle allait souffrir, il a rigolé en me disant que de toutes façons, à cet âge ils ressentaient rien ! Alors que nous, on communiquait déjà avec elle, on avait commencé les cours d'haptonomie et on savait bien qu'elle ressentait des sentiments, elle nous répondait, on jouait avec elle !

Tout ça pour dire que même les médecins ne peuvent pas, ou ne veulent pas, considérer cet évènement comme étant la perte d'un enfant.

J'avais un rv médical il y a quelques jours et la toubib m'a posé des questions… entre autre, elle m'a demandé comment on avait fait pour l'expulser. Je lui ai répondu que j'avais accouché, que c'était un accouchement. Et là, elle a réalisé et m'a répondu : "Ah oui, vous avez perdu un bébé quand même". Jusque là, je ne sais pas ce qu'elle s'était imaginé !

Voilà, c'est juste pour dire que si des médecins ont du mal à comprendre ce qui vous ai arrivé, alors, à part certains personnes très compréhensives, il est normal que nos histoires passent "inaperçues" aux yeux des autres.

Perdre un enfant, ce n'est pas tant perdre un passé, des souvenirs, que perdre un avenir. C'est faire le deuil de tout ce que nous aurions pu faire avec lui, c'est faire le deuil de notre vie avec lui.

Les gens sont maladroits avec la mort. Ils ont déjà du mal à savoir que vous dire quand vous perdez un proche, alors imaginez quelqu'un que vous n'avez pas, ou à peine connu !

C'est pas pour minimiser leurs propos que je dis ça, car je suis la première choquée par certaines paroles du style "Vous allez le remplacer", mais je peux comprendre leur embarras.

Je crois qu'il faut apprendre à se blinder, à fermer les écoutilles.

On a la chance d'avoir un lieu où échanger, où l'on se comprend… Il faut se concentrer sur les paroles échangées ici et essayer de ne pas se ronger avec ce qu'on dit autour de nous et qui blesse.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


30042
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages