Histoire vécue Perte d'un proche > Perte d'un enfant      (1778 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un bébé qui arrive après la perte d'un enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 811 lectures | ratingStar_143415_1ratingStar_143415_2ratingStar_143415_3ratingStar_143415_4

Cela date d'il y a 16 ans maintenant… Mon premier né, mon enfant, mon amour, celui que j'attendais depuis si longtemps dans mes rêves, celui qui a bercé mes envies de petite fille, est né en mai 1987… Il n'a vécu que le temps d'un jour… Le soleil en plein midi suivi d'un après-midi où toute la famille était réunie, puis une nuit puis un matin et ensuite tout s'est gâté… Après ce soleil il s'en est suivi des nuits et des nuits… Et puis… 13 mois plus tard, un autre soleil est apparu dans ma vie… Johann est né en 1988… Le poids que cet enfant a porté est immensément lourd… sur le faire-part de naissance était noté : Je suis le plus beau cadeau que la vie ait apporté à mes parents… Qu'il soit né un an après le décés de Stéphan, ou même 10 ans son rôle aurait été le même… Tous les enfants nés après de tels drâmes ont une place à part… Peut on y échapper ? Je reconnais ne plus faire le distinguo entre mes 2 grossesses, je reconnais avoir attendu mon second enfant avec une volonté décuplée… Un pari sur la vie terrible… J'ai eu un troisième enfant dans la foulée, comme pour conjurer le mauvais sort et même si cela a été très dur, je ne le regrette pas, mon petit dernier a été et demeure le facteur équilibrant de notre histoire familiale… Dire que le second a remplacé le premier serait une horrible utopie, lorsqu'on perd un enfant quelque soit le nombre qu'il nous reste il en manquera toujours un que rien ni personne ne pourra jamais remplacer… Ce remplacement semble aussi inacceptable que la mort nous a paru… Mais le temps panse les plaies, il se charge de faire en sorte que la cicatrice s'estompe et ne nous fasse mal que lorsque le temps change… Mon second fils et moi c'est une histoire quand même un peu douloureuse, je l'avoues, il fait du judo à un bon niveau si vous me voyez dans les gradins, trembler pour ce gaillard plein de combativité… Mais la vie est bien faite déjà tout petit il me regardait de ses grands yeux en me disant : Maman laisses moi faire tout seul… Plus tard : maman c'est ma vie, tu me l'as bien donnée hein ? C'est la mienne et moi de lui répondre inlassablement oui c'est la tienne et tu sais combien elle est précieuse pour moi… L'adolescence est une période très diffiçile, les garçons sont des casses-cous et les mamans qui ont le poids de la perte d'un enfant vivent probablement les choses avec difficultés… Je me console en me disant que trop aimer ne veut pas toujours dire étouffer mais trembler… Soleildevie qui un jour a décidé que le soleil ne quitterait pas sa vie… et qui t'embrasse très fort.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


143415
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment survivre au deces d' un bebe de 10 mois

image

Bonjour tout le monde, je vous lis non parce que j'ai perdu mon enfant mais mon homme le sien. Il est parti à cause d'une maladie orpheline à l'âge de 9 mois. Cela fait un an qu'il est décédé. On a déjà parlé d'enfant, mais j'ai un peu...Lire la suite

Parlons des "aura".... - paranormal

image

Je… je ne crois pas en dieu… et… à cause de mon expérience passé je… je préfère évité de parlé ou même d'appelé un ange à mon aide… déjà que Gno Gno aime bien ce foutre de la gueule des gens… C'est pas que je ne crois pas au...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ethan, parti rejoindre les anges
Sur le même thème
L'histoire de mon Timéo
Voir tous les  autres témoignages