Histoire vécue Perte d'un proche > Succession - Héritage      (1602 témoignages)

Préc.

Suiv.

Choix entre donation et usufruit

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 732 lectures | ratingStar_220638_1ratingStar_220638_2ratingStar_220638_3ratingStar_220638_4

Notre fille (qui a moins de 30ans) est en concubinage voudrai acquérir la maison secondaire pour y faire son lieu de domicile. Mais avant de si installer, il faut faire des travaux de rénovation et puis qu'ils l'aménage aussi à leur goût. Nous en avons parlé avec mon mari, nous sommes POUR lui laisser cette maison et à notre fils la principale plus tard. Les enfants sont d?accord pour se partage, peut être pas équitable mais ils sont moquent.: Les deux biens peuvent-ils être considérés de même valeur, sachant que la nue-propriété de votre maison principale vaut - par exemple, si vous avez entre 6O et 70 ans: 8/10ème,? sinon, risque de conflit plus tard, peut-être pas sur le plan juridique mais sur le plan privé-familial. Je voudrais savoir se qui peut être le plus avantageux pour nous tous : Peut on garder le nu propriétaire des murs à notre nom et laissé la propriété intérieure à ma fille et son conjoint ?

 

Pourront-ils faire une demande de crédit pour la rénovation de cette maison secondaire sans être en totalité propriétaire de cette maison ? Non, si vous gardez la nue-propriété, votre fille ne trouvera aucun crédit. Ma fille préfèrerai avoir ce bien à son nom (donc pour le moment au même nom que nous étant donné qu?elle n?est pas pacsé ou mariée) et pouvoir faire les crédits. Elle nous dit, que le crédit pourra plus facilement être accordé à des jeunes qui sont en cdi qu?à des retraités comme nous qui ne gagnons qu?un salaire de smic (car je n?ai jamais travaillé). Quel est votre opinion ? D'accord Si elle venait à se marier le propriétaire sera toujours à elle, à son nom de jeune fille ou bien passera au nom de son conjoint ? Le bien restera à son nom...du moins si elle le veut bien (communauté universelle, par exemple). Nous voulions que s?ils venaient à se séparer, la maison reste à notre famille, car quelle ne soit pas prise pour être vendu pour n?importe quel partage de bien. Est-ce possible ? Bien sur qui dit divorce, il y aura compensation pour son conjoint pour les travaux effectuer mais en argent. Pas de problème, le bien appartenant à votre fille mais problème si elle doit vendre pour indemniser son mari.

 

Si elle décède, j?aimerai que la maison nous revient (à sa mère son père et son frère si l?un nous est toujours en vie). Mais elle demande que si elle décède (mariée ou pacté), que l?on ne jette pas à la porte son mari. Que s?il veut rester dans cette maison le temps qu?il veut voir toute sa vie dans cette maison il peut (comme si elle été encore en vie) mais qu?il ne la vende pas sans notre accord (père, mère et frère vivant). Bref que son conjoint ne soit pas mis à la rue du jour au lendemain, qu?il n?a plus rien, vu qu?il a travaillé sur la restauration de cette maison, qu?il a quelque chose compensation. Dans la donation partage, prévoir la clause de retour conventionnel pour que le bien vous revienne si votre fille n'a pas d'enfants; autrement, elle peut rédier un testament léguant l'usufruit du bien à son mari et la nue-propriété à vous ou votre fils si vous êtes décédés. Si nous venons à décéder , devra-t-elle payer la succession pour cette maison ? ou le mieux c?est que nous fassions une donation ? voir une vente à l?euro symbolique c?est possible ?
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


220638
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvelle ere - partie 1 (recit) - homosexualite feminine

image

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires aussi rapide sur les suites, je crois que Mortbax et moi y avons pris goût. Pour ceux et celles qui avaient commencé à lire il y a quelques temps voilà donc la suite inédite de l'aventure pour vous,...Lire la suite

Assurance deces

image

Bonjour, Tout nouveau sur le forum, je vous explique notre problème : Le père de mon épouse est décédé fin 2012 en nous laissant quelques dettes … Nous avons refusé la succession (avec l'aide d'un notaire) pour ne pas payer les dettes....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages