Histoire vécue Perte d'un proche > Succession - Héritage      (1602 témoignages)

Préc.

Suiv.

En indivision, ma soeur cherche à s'approprier mon héritage et celui de mon frère

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1112 lectures | ratingStar_155646_1ratingStar_155646_2ratingStar_155646_3ratingStar_155646_4

Sujet : problème d'indivisionRappel de la situationNous sommes trois (deux frères, une s'ur). Notre mère est morte en novembre 2002. Actuellement nous sommes en indivision par rapport à un appartement qui appartenait à notre mère.Dès le décès de celle-ci, notre s'ur voulait racheter nos parts. Pourquoi pas ? Mais au bout de six mois elle ne pouvait l'acheter. Depuis diverses discussions, promesses et tentatives douteuses furent tentées par notre s'ur pour nous faire signer des papiers, suivirent mais ne menaient à rien. Avec mon frère, nous avons refusé de signer quoi que ce soit.Notre soeur s'avère incapable de payer nos parts. Et pour cause, sans économies, ni travail, elle ne peut réunir la somme. Mais elle s'obstine, malgré la réalité de la situation à vouloir cet appartement, et au fond, elle attend qu'on le lui abandonne. D'ailleurs, elle ne veut toujours rien faire pour que nous le vendions ensemble à l'amiable. Toujours des tergiversations. Le temps passe ! De là, avec mon frère nous avons pris des avocats. Une assignation a été rédigée. Mon frère est le demandeur, ma s'ur est la défenderesse.Le juge a ordonné une expertise judiciaire. Fin janvier 2008, elle fut remise au juge. A la suite, l'avocate de mon frère a demandé au Président de la Chambre des Notaires de nommer un notaire pour faire la vente aux enchères judiciaire. Cette vente devrait être faite sur la fin de l'année 2008.Compte tenu de l'attitude peu fiable de notre s'ur, mon frère et moi-même avons décidé d'aller à cette vente. Nous désirons nous débarrasser de l'appartement et des futurs frais d'entretien à venir de copropriété, comme la remise aux normes de l'ascenseur, la montée d'escalier à repeindre ? . Ce d'autant plus qu'il ne nous rapporte rien : personne n'y habite, il n'est pas loué, et notre s'ur étant sans argent, c'est nous qui payons les frais de copropriété ! QuestionSi par hasard, notre s'ur se décidait un jour à accepter de vendre ensemble à l'amiable cet appartement, comment pouvons nous nous protéger, mon frère et moi-même, contre un revirement de dernière minute de notre s'ur ? Nous en avons assez d'être mené en bateau à chaque moment ! Faut-il accepter la vente à l'amiable à la condition que notre s'ur passe par son avocate qui avertirait les nôtres, ce qui garantirait sa décision, quels que soient les revirements éventuels à venir de notre s'ur (pour n'importe quelle raison douteuse) ?Est-ce que la vente aux enchères judiciaire, est arrêtée définitivement à la suite d'un accord de vente à l'amiable ? Ou au contraire, est-ce que la vente aux enchères judiciaire, continue à courir tant que la vente à l'amiable garantie par les avocats, n'est pas résolue ? Sinon quels conseils pouvez-vous nous proposer, sachant que nous ne voulons pas de procès ?
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


155646
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvelle ere - partie 1 (recit) - homosexualite feminine

image

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires aussi rapide sur les suites, je crois que Mortbax et moi y avons pris goût. Pour ceux et celles qui avaient commencé à lire il y a quelques temps voilà donc la suite inédite de l'aventure pour vous,...Lire la suite

Assurance deces

image

Bonjour, Tout nouveau sur le forum, je vous explique notre problème : Le père de mon épouse est décédé fin 2012 en nous laissant quelques dettes … Nous avons refusé la succession (avec l'aide d'un notaire) pour ne pas payer les dettes....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages