Histoire vécue Perte d'un proche > Succession - Héritage      (1602 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai l'impression de mettre fait avoir sur l'estimation lors de la succession !

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1248 lectures | ratingStar_155242_1ratingStar_155242_2ratingStar_155242_3ratingStar_155242_4

En 2003 mon grand père est décédé. Ma grande mère opte pour ¼ en toute propriété et ¾ en usufruit des biens composant la succession de son mari défunt. Chaque fils (il 3 frères et 1 soeur décède qui est notre mère) étant donc fondé à recueillir le quart des ¾ en nue propriété et chaque petit enfant (4 au total dont moi-même) à recueillir le seizième des ¾ en nue propriété.Mes grands parents possédaient une maison qui a été estimé en 2003 à 228 000 ?. Etant donné que c'était notre première fois dans une succession nous avons signé tous les papiers sans vraiment rien n'y connaître. Je précise que les petits enfants n'ont aucun contact avec leurs onclesAujourd'hui, On m'annonce le décès de notre grands mère dans un courrier reçu du notaire, il y a une seule ligne : seriez vous d'accords pour que votre oncle rachète la maison de vos grands parent sur une base de 250 000 ?. Je n'ai rien contre le principe de rachat des parts par l'un de nos oncles, mais par la valeur de la maison. Apres avoir effectué des recherches, les biens immobiliers dans le secteur de la maison de nos grands parent, se monte au minimum a 360 000 ?. Je demande donc, par email au notaire de me faire parvenir une copie des expertise immobilières effectuer par l'un des oncles.En retour, je reçois un coup de fils, de cet oncle m'expliquant, que lui a une famille à loger, qui est en plein déménagement, et qu'il a convenu du prix de la maison avec ses frères. J'insiste pour obtenir des informations sur la maison. On me dit que la maison n'est pas habitable pas quelqu'un de "normale" puisque il y a un ascenseur pour personne handicapé et que sa dévalue donc le prix de la maison.Que les agents immobiliers ont fait une évaluation grossière et très excessive (d'après cet oncle) de la propriété (entre 320 000 ? Et 360 000 ?). Que cet oncle aurait donné des dimensions des pièces, et une surface de terrain de 100 m² (Hors le terrain fais 750 m² au cadastre) aux agents immobiliers. Tout les frères aurait donnée leur accord, 3 des petits enfants également. Il ne reste plus que moi.J'ai l'impression grossière de mettre fait avoir sur l'estimation lors de la première succession (223 000). Pour cette succession étant la seule à ne pas être d'accord sur la valeur du bien immobilier, quelle possibilité ai-je pour me faire entendre en tant que petit enfants dans cette succession ? Un accord a l'amiable est il possible ? A savoir par exemple demandez a cette oncle une somme en dehors de la succession par exemple 10 000 ? Et signer l'accord de vente a 250 000 ?. Est-ce légale si les deux parties sont d'accord ? Sinon quel recours ai-je pour éviter une nouvelle fois de perdre une partie de l'argent. A savoir que l'oncle a déjà les clefs de la maison et ne me laissera pas la faire visiter pour effectuer une autre expertise. Je ne comprends pas non plus le faite que le notaire ne s'aperçoivent pas d'un tel écart entre la valeur voulue par l'oncle et la valeur du marché.Pourriez vous m'aidez rapidement je dois répondre la semaine prochaine.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


155242
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvelle ere - partie 1 (recit) - homosexualite feminine

image

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires aussi rapide sur les suites, je crois que Mortbax et moi y avons pris goût. Pour ceux et celles qui avaient commencé à lire il y a quelques temps voilà donc la suite inédite de l'aventure pour vous,...Lire la suite

Assurance deces

image

Bonjour, Tout nouveau sur le forum, je vous explique notre problème : Le père de mon épouse est décédé fin 2012 en nous laissant quelques dettes … Nous avons refusé la succession (avec l'aide d'un notaire) pour ne pas payer les dettes....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages