Histoire vécue Perte d'un proche > Succession - Héritage      (1602 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma fille m'a demandé l'autorisation de vendre sa maison par mail

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1404 lectures | ratingStar_155473_1ratingStar_155473_2ratingStar_155473_3ratingStar_155473_4

En 2000 J'ai donné à mes deux filles un terrain à bâtir, proche de ma maison car je vis seul et je carressais cette idée d'avoir mes filles à côté.Elles ont construit toutes les deux aprés leur mariage. Dans la donnation le notaire a inclus une clause pour protéger le bien familial : le terrain donné ne pourra ni être vendu, ni alliéné etc… sans l'autorisation du donnateur. (en l'occurence moi). Elles ont accepté cette clause sans laquelle la donnation n'aurait pas eu lieu. C'est parait-il dans la pratique des notaires. Ma 2° ; fille, peu aprés sont mariage avec est en froid avec sa soeur ainé et moi-même pour des raisons que l'on ignore. Nous savons juste que son époux a un projet de crééer un garage et qu'en vendant la maison il récupère la valeur du terrain donné à ma fille et pas à lui soit 75000 euros.Trés influencée par mon gendre, ma fille m'a demandé l'autorisation de vendre sa maison par mail. Je lui ai répondu que je regrettais cette décision mais que je ne l'empêcherais pas. Malgré cela, elle m'a fait parvenir un simple courrier par un avocat pour connaître ma position auquel j'ai jugé bon de pas répondre. (chez moi on ne mèle pas la justice aux problèmes familiaux…). J'ai donc été trés vexé de cette démarche. Le notaire m'avait dit pas besoin de faire un acte, ils viennent avec le futur acquéreur et vous signez, c'est tout. Je reçois un 2° ; courrier en recommandé de l'avocat avec menaces de poursuites car je dois, selon lui, donner ma position sur mes intentions d'autoriser la vente ou pas leur maison qui n'est toujours pas mise en vente car en fait je crois que ma fille veut plus un document levant mon autorisation de vendre qu'une simple signature chez le notaire ? . Ma question enfin : La justice peut-elle m'obliger à m'exprimer officiellement sur ma position, mon intention, à prendre immédiatement une décision de donner ou pas mon autorisation à ma fille si elle décidait réellement de vendre sa maison ? Si je refuse elle me menace de me poursuivre en prétextant des problèmes de mésentente avec les voisins, sa soeur et moi. Ce motif est-il valable pour m'obliger à donner l'autorisation sachant qu'elle était majeure quand elle a accepté cette clause ? Evidemment je pourrais répondre officiellement que j'accepte et lever tous problèmes. Mais j'en fait une affaire de principe. Comment peut-on accepter une clause de donnation et obliger un père par la justice a donner cette autorisation ? Le notaire me précise qu'en me poursuivant en justice, ma fille s'expose à une révocation de la donnation, qu'en est-il ? Ce risque est réel ou pas ? P.S. Ca fait 7 mois que je n'ai pas vu mon petit fils agé de deux ans.
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


155473
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvelle ere - partie 1 (recit) - homosexualite feminine

image

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires aussi rapide sur les suites, je crois que Mortbax et moi y avons pris goût. Pour ceux et celles qui avaient commencé à lire il y a quelques temps voilà donc la suite inédite de l'aventure pour vous,...Lire la suite

Assurance deces

image

Bonjour, Tout nouveau sur le forum, je vous explique notre problème : Le père de mon épouse est décédé fin 2012 en nous laissant quelques dettes … Nous avons refusé la succession (avec l'aide d'un notaire) pour ne pas payer les dettes....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages