Histoire vécue Perte d'un proche > Succession - Héritage      (1602 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nouvelle loi sur les droits de succession

Témoignage d'internaute trouvé sur france3
Mail  
| 2044 lectures | ratingStar_38352_1ratingStar_38352_2ratingStar_38352_3ratingStar_38352_4

Enfin, nos politiques se penchent sur un problème aussi injuste que scandaleux.

Imaginez une famille aux revenus modestes qui perd un des siens. Outre la douleur et la détresse liées à la perte d'un proche, la multitude de démarches administratives qui en découlent vient ajouter l'angoisse et le désespoir dans l'entourage du défunt.

Il faut savoir qu'un Français moyen qui achète une habitation ou qui la fait construire, aura payé en moyenne quatre à six fois son prix d'achat au bout de vingt ans au travers d'intérêts, de taxes, d'impôts ou frais de rénovations.

Cela n'étant apparemment pas suffisant, après le décès de l'heureux propriétaire, l'Etat se jette littéralement sur les héritiers pour leurs soutirer ce que le défunt a, en fait, déjà payé.

A ceci s'ajoute les frais astronomiques facturés par des notaires peu scrupuleux, qui pensent certainement pouvoir récupérer une partie des biens si les ayants droit n'ont pas les moyens de payer leurs actes.

Bref, notre pauvre France est devenue un pays de charognards, prêts à tout pour s'enrichir de la misère des autres. Les mesures gouvernementales sont certes une avancée pour la succession des conjoints, mais a-t-on réellement pensé aux déchirements familiaux liés à la vente forcée de biens acquis après de longues années de labeurs et de privations.

L'Etat ferait bien de se pencher, parallèlement à ces mesures et au lieu de s'entre-déchirer dans des clivages Gauche / Droite, sur la réactivité de nos "chers" fonctionnaires lors de ce type d'événements, à la simplification des démarches et surtout à la révision en profondeur du statut des Notaires, qui n'hésitent pas à facturer des "Actes" (3 feuilles A4 et deux signatures) entre 5000 et 12000 Euros suivant leur localisation et leur notoriété.

Ma mère est décédée en novembre 2004 et nous avons déjà dû verser environ 12000 Euros chacun avec ma soeur. Mon père vient de nous quitter en mai dernier et je ne sais toujours pas à quelle "sauce" nous allons être mangés. Je gagne, personnellement à ce jour, 2000 Euros net mensuel et ma soeur 2500 Euros avec un enfant handicapé à charge…… Et vous les "Notaires" auriez vous le courage de répondre à ce texte et nous donner votre revenu net mensuel (ou annuel) exact ?
  Lire la suite de la discussion sur france3.fr


38352
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvelle ere - partie 1 (recit) - homosexualite feminine

image

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires aussi rapide sur les suites, je crois que Mortbax et moi y avons pris goût. Pour ceux et celles qui avaient commencé à lire il y a quelques temps voilà donc la suite inédite de l'aventure pour vous,...Lire la suite

Assurance deces

image

Bonjour, Tout nouveau sur le forum, je vous explique notre problème : Le père de mon épouse est décédé fin 2012 en nous laissant quelques dettes … Nous avons refusé la succession (avec l'aide d'un notaire) pour ne pas payer les dettes....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages