Histoire vécue Perte d'un proche > Succession - Héritage      (1602 témoignages)

Préc.

Suiv.

Succession difficile, tres difficile.

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 06/07/13 | Mis en ligne le 10/05/14
Mail  
| 1649 lectures | ratingStar_526617_1ratingStar_526617_2ratingStar_526617_3ratingStar_526617_4
Bonjour. Ainsi que je vous l'ai indiqué dans un message récent, nous avons reçu la contre proposition de la fille de l'usufruitière décédée, pour ce qui concerne la liquidation partage. Elle faisait ainsi réponse au document que nous avions établi avec le notaire chargé de cette liquidation et qui espère que cette affaire va enfin trouver sa conclusion. Je vous ai soumis une des nouvelles demandes de la fille de l'usufruitière, à savoir qu'elle revendique les intérêts de sommes relevant de comptes propres appartenant à mon père que nous avions fait bloquer voyant la tournure des évènements. L'usufruitière n'avait formulé au cours de son usufruit aucune demande en ce sens. Rambotte fait remarquer justement que la fille n'est pas usufruitière par continuation de sa mère, donc nous supposons (sous réserve de la réponse que nous avons donnée à Rambotte à son interrogation sur la période des intérêts) qu'elle ne peut rien demander à ce titre ? Mais comme elle n'est pas à cours d'idée, elle formule une autre demande concernant l'inventaire des biens de la succession. Je rappelle rapidement que cet inventaire que nous avions demandé n'a jamais pu se faire, l'usufruitière refusant l'entrant à un huissier mandaté par le notaire de la succession qui a été obligé de dresser un constat de carence. Je signale que la famille de l'usufruitière a vidé la maison de tous biens sans informer ni le notaire et encore moins nous mêmes. Nous avons dans notre proposition de règlement proposé une valeur en hypothèse très basse des biens. Cette hypothèse repose sur une note récapitulative de la fille de l'usufruitière, établie il y a quelques années et dans laquelle elle faisait valoir que les biens existants dans la maison (bijoux, tableaux, argenterie, vaisselle, verres en cristal de Baccarat etc…) appartenaient à sa mère et à elle. Aucune preuve n'a pu être apportée au notaire que ceci soit des biens propres). La fille de l'usufruitière estime cette fourchette trop haute. Par ailleurs elle est prète à rendre deux tableaux. Mes questions : Elle a pris l'ensemble des biens figurant sur sa liste, le fait de proposer de rendre deux des tableaux en est une preuve, peut-elle revenir sur la valeur que nous avions estimée avec le notaire ? Ne doit-elle pas rendre au préalable la totalité des biens figurant sur la liste qu'elle avait dressée pour que l'inventaire soit dressé à la valeur réelle ? Si elle s'y refuse, pouvons-nous maintenir cette estimation et celle-ci ne doit-elle pas revenir aux héritiers comme une reprise ou récompense puisqu'elle conserve les dits biens ? Merci pour vos réponses.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


526617
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvelle ere - partie 1 (recit) - homosexualite feminine

image

Bonjour à tous et merci pour vos commentaires aussi rapide sur les suites, je crois que Mortbax et moi y avons pris goût. Pour ceux et celles qui avaient commencé à lire il y a quelques temps voilà donc la suite inédite de l'aventure pour vous,...Lire la suite

Assurance deces

image

Bonjour, Tout nouveau sur le forum, je vous explique notre problème : Le père de mon épouse est décédé fin 2012 en nous laissant quelques dettes … Nous avons refusé la succession (avec l'aide d'un notaire) pour ne pas payer les dettes....Lire la suite