Histoire vécue Perte d'un proche > Suicide      (786 témoignages)

Préc.

Suiv.

Article en hommage aux soldats français morts en afghanistan

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 27/05/10 | Mis en ligne le 14/05/12
Mail  
| 214 lectures | ratingStar_254689_1ratingStar_254689_2ratingStar_254689_3ratingStar_254689_4
L'article commence bien… On n'a pas de compte à demander aux soldats, ils exécutent leur mission, point. Par contre l'idéologie qui porte ces missions, on peut lui chier à la gueule. L'armée n'est pas là pour "faire la paix", "rétablir la sécurité" dans des "missions de stabilisation" pour le "développement" ; c'est en fait l'exact contraire : elle tue, détruit, soumet : bref, elle fait la guerre. Et encore heureux. Son seul rôle est de maintenir constante la puissance de la nation, face aux autres nations. Les fusils ne crachent pas de fleurs. L'ONU, qui a remplacé la Papauté dans son pouvoir supranational, est le Vatican de la religion des Droits de l'Homme, qui entend soumettre à l'impeccabilité mathématique des raisonnements en faveur de la technocratie occidentale l'Humanité toute entière, niant la diversité des nations, et avec elle les cultures, les habitudes induites par des contextes même géographiques, tous différents. Ce n'est pas le relativisme contre l'universalisme, mais contre l'absolutisme - en l'occurrence porté par les Socialistes, et assimilés, qui ne vise qu'une seule fin, dont la politique serait le moyen : l'instauration du Paradis (technocratique) sur Terre. Oubliant que le Paradis n'est qu'après la mort, et ne peut être qu'après la mort, c'est-à-dire le "lieu" où toute différence s'anéantie dans l'Un parfait - lieu où plus rien ne se passe. Si on aime la vie, c'est-à-dire les drames permanents qu'elle implique, on se défait de la médiocre niaiserie "socialiste" triomphante, idéaliste à en crever (et c'est peu dire) , et on "aime" donc la guerre, inévitable, quoique heureusement entrecoupée par des périodes de paix ; la guerre qui n'est autre qu'une étape, un risque de la vie parmi tous les autres. Alors la guerre n'est pas le contraire de la paix, mais le second temps d'un seul est même rythme. Quand on enterre en grande pompe six soldats qui sont morts sous le feu ; quand on veut faire des procès à des généraux, parce qu'ils n'ont pas su remplacer leurs hommes par des drones (horreur préfigurant le transhumanisme autrement appelé suicide scientifique) , pour leur éviter la mort, alors que la mort est leur devoir ; quand on fait un grand discours mélodramatique après la mort d'une policière municipale en appelant à la cessation de toute violence en France et en Navarre ; en fait, en faisant tout cela, on se révèle rien moins que peureux, paralisé, par l'Histoire, par la vie, ses risques, ses obligations ; on nie la vie elle-même ; mais comme elle suit pourtant inlassablement son cours, on rate quelque chose. Pauvre France, suicidaire. Les divers JT, tous commandés par la niaise morale libérale ou socialiste (c'est tout comme) , nous déversent chaque jour un peu plus le compte-rendu de "faits", qu'on ne peut que déplorer, alors que, jusqu'ici et durant des millénaires, on comptait autant de drames, au moins, mais on en avait pas la nausée. Et c'est la faute de ces fenêtres sans vues, rien de moins. Comme le criaient des anarchistes grecs (par ailleurs bitesques) il y a quelques mois, "éteignez vos télés, vivez $" La guerre en Afganisthan pour la France est l'occasion de perdurer dans le rôle factice qu'elle s'est donnée, celui de l'armée chrétienne en bataille, luttant pour le salut généralisé ; mais réellement, la France est au service de l'Empire américain dans cette guerre. Elle est piégée : si elle ne joue pas le jeu, elle sort de l'Histoire ; si elle s'y engouffre, elle se fourvoie dans l'augmentation de puissance laissée seule active de son rival. Une sale guerre. Et on ne peut que déplorer les discours télétubiesiens de nos dirigeants, aux accents "humanistes" - mais plus encore les soldats (certains, combien ? ) qui, eux-mêmes, se trompent en pensant s'engager dans une armée de Croisades : tout serait plus sain sans cette hypocrisie, si on s'engageait, dans l'armée et en guerre, pour la seule puissance nationale - qui suffit déjà bien assez. Ne pleurons pas pour 46 soldats morts, mais plutôt pour 65 millions d'abrutis terrés devant leurs écrans plats qui pleurent pour eux. Il faudrait rapattrier dès demain nos 3500 hommes, et les envoyer fusils chargés à Bruxelles, ça f'rait l'pied au Pentagone et à son Pape nègre. CQFD.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


254689
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dans tes bras (gay, termine)

image

Bonjour à tous ! Bon, déjà, un immense merci collectif d'avoir suivi mon récit durant toute cette année, de l'avoir commenté suite après suite et d'avoir laissé vos impressions sur ce dernier chapitre. Veuillez m'excuser si certaines...Lire la suite

Suicide mental repetitif et autres problemes,help! - depression, deprime, stress

image

Salut, J'ai 17 ans. J'ai une vie fictive bien remplie (avec peut-être un peu trop d'action, de torture, de meurtres, d'enlevements, de prises d'otages, de suicide répétitifs). Oui j'avoue certains films ont de mauvaises influences sur moi, mais...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages